Menace de grève: les médecins généralistes passent au vote secret la semaine prochaine

Avec le soutien de
Les médecins de l’hôpital Victoria voteront le 4 septembre.

Les médecins de l’hôpital Victoria voteront le 4 septembre.

Les médecins généralistes du public vont de l’avant avec le vote à bulletin secret en vue d’une grève. La décision a été prise lors d’une réunion entre les dirigeants de la Mauritius Health Officers Association et la Federation of Civil Service and Other Unions hier, mercredi 28 août. L’exercice s’effectuera aux hôpitaux de Flacq et Victoria le mercredi 4 septembre. De leur côté, les médecins généralistes affectés aux hôpitaux de Jawaharlal Nehru, SSRN et Jeetoo procéderont à cet exercice le jeudi 5 septembre.

Les horaires pour les deux jours: 7 h 30 à 17 heures. La fédération a notifié le ministère du Travail à ce propos hier. Elle lui a demandé de bien vouloir assurer la supervision de l’exercice selon ce que prévoit l’Employment Relations Act.

Le vote secret était initialement prévu entre le lundi 26 et le vendredi 30 août. Toutefois, en raison d’un différend avec le ministère du Travail sur la légalité de la grève envisagée, les syndicalistes ont estimé qu’il était bon de repousser cet exercice. Ils attendaient l’avis du State Law Office sur la question. Or, celui-ci se fait toujours attendre.

«Le parquet est en train d’employer une tactique dilatoire. Selon la loi, après la publication du rapport de la Commission conciliation et médiation, on dispose de 45 jours pour effectuer l’exercice de vote à bulletin secret. La date d’expiration est le 7 septembre. Passé cette date, on ne pourra rien faire, d’où notre décision de procéder avec le vote à bulletin secret. On retiendra les résultats en attendant d’avoir l’avis du State Law Office », explique Narendranath Gopee, président de la federation syndicale.

D’ajouter que si le ministère du Travail refuse d’assurer la supervision de cet exercice, la fédération aura recours à la cour pour obtenir un ordre afin de le «forcer» à le faire. Pour sa part, le ministre du Travail dit attendre l’avis du parquet qui devrait être disponible aujourd’hui pour décider de la marche à suivre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires