Baie-du-Tombeau: une femme âgée agressée par son fils toxicomane

Avec le soutien de

À 68 ans, cette vieille dame est blessée dans sa dignité. Cela parce qu’elle a été agressée à coups de ceinture par nul autre que son fils, âgé, lui, de 33 ans. La raison : elle a refusé de lui donner de l’argent. Cet incident s’est déroulé à son domicile, à Baie-du-Tombeau, lundi matin. Le suspect a comparu devant le tribunal de Pamplemousses, le même jour, sous une accusation provisoire de violence sur la personne de sa mère. Le magistrat a accédé à sa remise en liberté sous caution, mais comme il n’a pu débourser les Rs 1 000 requises, il a été placé en détention à la prison de Beau-Bassin. Tôt ce matin-là, une dispute éclate entre mère et fils. Ce dernier, qui est un toxicomane, lui réclame de l’argent. Mais, devant les menaces, la sexagénaire ne s’est pas laissé intimider. Elle n’aurait cependant pas pensé que son fils allait l’agresser. Ce dernier devait se saisir d’une ceinture avant d’infliger plusieurs coups à sa mère. 

La vieille dame a été blessée à la tête, au visage et au bras gauche, quand elle a tenté de se protéger des coups. Ne pouvant plus tolérer la brutalité de son fils, elle s’est rendue au poste de police de Baie-du-Tombeau juste après, pour le dénoncer pour acte de violence. Une équipe de policiers s’est rendue à son domicile pour procéder à l’arrestation du trentenaire.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x