Baie-du-Tombeau: le grand enfant et son cerf-volant

Avec le soutien de
Mc Kenzie Fanfan enseigne à ses enfants et aux petits du voisinage l’art de la fabrication du cerf-volant, à Baie-du-Tombeau.

Mc Kenzie Fanfan enseigne à ses enfants et aux petits du voisinage l’art de la fabrication du cerf-volant, à Baie-du-Tombeau.

Vol improvisé d’un oiseau en papier, dans un champ de canne en début de soirée. Le pilote : Mc Kenzie Fanfan, 37 ans. Un équipage d’enfants l’accompagne, histoire de ne pas rater l’envol de son cerf-volant. Ce jeu d’antan, ces derniers en sont tous fans, même s’ils ne savent pas en fabriquer eux-mêmes. Rencontre sous le vent à l’occasion de la discrète Journée internationale du cerf-volant, célébrée le vendredi 16 août.

Le soleil tire sa révérence à l’horizon des maisons, à Baie-du-Tombeau. Dans une cour située pas loin d’un champ de canne, des rires d’une dizaine d’enfants retentissent au rythme de leurs pas qui s’accélèrent. Loin des distractions technologiques de notre ère. En toute simplicité. Une de leurs activités favorites, c’est «filer le cerfvolant». Leur première tentative d’en fabriquer un qui se laissera emporter par la brise échoue ce jour-là. La structure est trop flexible, les bâtons trop nombreux. Mais c’était sans compter sur Mc Kenzie Fanfan.

 
 

À peine sorti du boulot, il est sollicité pour construire un de ces oiseaux de papier, ne dit pas non... «Si tou simétrik li bizin anvolé, samem sekré enn servolan», lance Mc Kenzie Fanfan à l’attention de son fils, sous les yeux attentifs d’une armada de gamins. Cela dit, avec une feuille de journal, deux bâtons fins, du fil, de la bande adhésive – et ses mains agiles -, ce père de deux enfants finit en moins de dix minutes. En même temps, les cerfs-volants, dont il a de nombreux souvenirs, il en fabrique depuis qu’il a huit ans, raconte-t-il.

Raison pour laquelle, même à 37 ans, il n’a pas abandonné ce jeu traditionnel qui s’est envolé avec le temps. Ainsi, à chaque coupe de canne, depuis qu’ils sont mariés, soit 14 ans, son épouse Lovena et lui font voler ensemble un cerf-volant. Ce qui fait le bonheur des enfants du voisinage et des leurs. Alors, il en construit un ou deux, et les enfants, qui rappliquent sur le champ, en quatrième vitesse, les dirigent à tour de rôle. Un oiseau de papier indomptable virevoltant dans les airs au-dessus de leur tête insouciante.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires