Nomination Day: Malin vole la vedette

Avec le soutien de
Dhanrajsingh Aubeeluck avait besoin de faire un comeback au n°7.

Dhanrajsingh Aubeeluck avait besoin de faire un comeback au n°7.

Il avait signifié son intention – comme souvent d’ailleurs – de ne pas participer à l’élection partielle. Mais Danrajsingh Aubeeluck n’a pas eu le choix que de venir s’enregistrer car, selon lui, il a reçu d’innombrables mails et appels de la part du public pour qu’il participe à la course. Mais, lors de son enregistrement, tout ne s’est pas passé comme prévu…

«Eski ou pou rann mwa mo Rs 1 500 si eleksion cancel ?» a demandé le leader du Party Malin au Returning Officer. Ce dernier venait de lui remettre le reçu du paiement de sa caution et lui remettait le «code of conduct» des candidats.

Mais Malin n’a pas lâché prise. «Inn gagnn sa kas-la à la sueur de mo travay.» Finalement, un membre du bureau du commissaire électoral lui a répondu par l’affirmative, le remboursement de la caution étant prévu par la loi, si jamais la partielle n’a pas lieu. «Bé kifer an 2010 pa ti randé alor ? Inn ekrir sa dan ou code of conduct ? Ou ena code of conduct ou ?» a insisté M. Malin.

Après une bonne quinzaine de minutes de tergiversations, le showman a finalement quitté le bureau d’enregistrement, tout en affirmant qu’il n’a pas eu de réponses à ses questions. «Dé tout fason, sé program Party Malin mem ki zot pran pou fer bidzé !» Oui, ce n’est jamais triste quand Malin décide de se présenter devant l’électorat de «lil Morist»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires