Absence de spécialiste à l’hôpital Candos: le leader du Parti Malin porte plainte

Avec le soutien de
Danrajsing Aubeeluck n’a pas pu se faire ausculter par un spécialiste aux petites heures du matin, samedi.

Danrajsing Aubeeluck n’a pas pu se faire ausculter par un spécialiste aux petites heures du matin, samedi.

«C’est inacceptable !» Danrajsing Aubeeluck, 58 ans, est furieux des services prodigués à l’hôpital. Le leader du Parti Malin a porté plainte au poste de police de l’hôpital Victoria, à Candos, aux petites heures samedi. Il estime qu’il n’aurait pas reçu des soins appropriés car il n’y avait pas de spécialiste pour l’ausculter.

Le Curepipien s’était dans un premier temps rendu à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Les infirmiers lui auraient conseillé de se faire examiner par un spécialiste au département ENT à Candos. Mais lorsqu’il est arrivé à l’hôpital Victoria vers 1 h 45 du matin, le personnel soignant lui a déclaré qu’il n’y avait pas de spécialiste.

«Je souffrais de graves problèmes de santé et j’arrivais à peine à respirer. Et on me demande de revenir après», s’insurge Danrajsing Aubeeluck. «Imaginez-vous ce qu’un membre du public doit ressentir face à une telle situation. Il paie pour le transport. Certains n’ont pas les moyens et doivent dépenser à nouveau. Le public mérite un meilleur service», fustige-t-il.

Sollicité, un employé de la cellule de communication du ministère de la Santé nous explique qu’à cette heure-là, il n’y a pas de spécialiste. Il nous fournira plus d’informations après avoir eu les données nécessaires.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires