Projet social: Autisme Maurice, de la poterie pour les mamans

Avec le soutien de
L’apprentissage en cours de route.

L’apprentissage en cours de route. 

Les mamans et éducatrices de l’organisation non gouvernementale (ONG) Autisme Maurice s’adonnent désormais au maniement de la céramique. Un projet qui vise à rendre ces dernières et l’ONG autonomes.

Dans l’atelier Art Zil de Marie-Laure Ziss-Phokeer, situé à Albion, une dizaine de mamans et éducatrices de l’ONG Autisme Maurice se sont mises à la poterie. Un art qui demande à la fois patience et créativité. La formation en céramique, destinée à ces dernières, a débuté en juin et devrait se terminer au mois de septembre. «Cette formation en céramique fait partie d’un projet d’entrepreneuriat social que j’ai personnellement élaboré», explique Géraldine Aliphon, directrice de l’ONG Autisme Maurice, qui existe depuis 2010 et qui a pour but d’améliorer la qualité de vie des enfants autistes et de leurs familles.

Des prototypes de sapins de Noël. 

«Les mamans d’enfants autistes sont souvent sans emploi. Les enfants ne peuvent rester avec n’importe qui et les mamans n’ont souvent personne pour les garder. Cette situation représente un manque à gagner certain dans le budget familial. J’ai donc pensé à des emplois à domicile pour ces mamans», souligne Géraldine Aliphon.

Une éducatrice d’Autisme Maurice à l’œuvre.

À raison d’une fois la semaine, les mamans et éducatrices spécialisées de l’ONG s’attellent à maîtriser l’art de modeler la céramique. «Elles sont très motivées et travaillent actuellement sur des proto- types de produits pour Noël», souligne, de son côté, MarieLaure Ziss-Phokeer.

L’idée de cette entreprise sociale ne date toutefois pas d’hier. Elle a pris vie il y a trois ans. «Nous avons commencé par du recyclage de jeans. Nous transformons de vieux jeans et une compagnie nous remet des morceaux de jeans non utilisés. Nous les transformons en sacs ou encore en tapis», explique la directrice d’Autisme Maurice.

La dernière activité d’Autisme Maurice est destinée aux jeunes de l’ONG âgés entre 14 et 15 ans. «Ce projet est non seulement pécuniaire, mais permet également aux jeunes de développer leur créativité», souligne Géraldine Aliphon. La formation ainsi que le matériel sont offerts par l’ONG. Les produits finis sont vendus dans des foires destinées aux ONG ou auprès des compagnies, en particulier en fin d’année. «Le plus important pourcentage de la somme recueillie va à ceux qui ont travaillé et l’autre partie revient à l’ONG», souligne Géraldine Aliphon, avant d’ajouter «cependant, par manque de main-d’œuvre qualifiée, nous avons dû ralentir cette activité».

La formation en céramique donne un nouvel espoir à Autisme Maurice. «Nous comptons mettre les produits en vente durant la période de décembre», fait ressortir Géraldine Aliphon. Les produits concernés seront surtout décoratifs mais il y aura également des bijoux, dont des pendentifs.

Toutefois, toute entreprise à un coût. «L’argile utilisée et la glaçure, soit la peinture, viennent d’Afrique du Sud. De plus, les produits en céramique demandent deux cuissons», souligne Marie-Laure Ziss-Phokeer avant d’ajouter «aujourd’hui, nous avons beaucoup de produits en céramique en provenance de la Chine et qui se vendent à moins chers». Résultat : les produits finis d’Autisme Maurice ont de la valeur. Une valeur que la Clay designer espère que le public comprendra à l’achat des produits.

Toujours dans l’esprit de l’entrepreneuriat social, Géraldine Aliphon encourage également ses bénéficiaires à pratiquer de l’agriculture raisonnée. «Nous avons commencé à aménager un potager bio et les légumes qui en proviennent sont vendus à l’interne. Sur le long terme, nous comptons nous concentrer davantage sur ce projet», souligne-t-elle.

Pour la réussite de ses projets d’entrepreneuriat social, l’ONG a toujours besoin de sponsors. Géraldine Aliphon lance donc un appel à ceux qui voudraient aider Autisme Maurice de le faire.

Mettre la main à la pâte

Dans le cadre de la fête Divali, Art Zil vous invite à venir créer votre lampe personnalisée en céramique. Des formations spécial Divali seront proposées les premiers mardi et samedi du mois de septembre. Un concours se tiendra également et celui ou celle qui aura fabriqué la lampe la plus originale gagnera une session de formation de deux heures. Ces formations en poterie sont ouvertes à tous. C’est l’occasion de fabriquer des objets uniques que vous pourrez ensuite offrir à vos proches pour les fêtes, qui arrivent à grands pas.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires