PNQ: la nébuleuse Planet FM et ses trous noirs

Avec le soutien de
Planet FM compte une soixantaine d’employés. 

Planet FM compte une soixantaine d’employés. 

«Le ministre va-t-il demander la suspension de la licence de Planet FM ?» Question que le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a adressée au ministre Yogida Sawmynaden, lors de la Private Notice Question (PNQ), le mardi 7 août 2019. Le ministre a répondu par la négative, car, sinon, il faudrait mettre «une soixantaine d’employés de Planet FM à la rue».

Pour Xavier-Luc Duval, plusieurs points méritent d’être soulevés dans l’attribution de la licence à Mayfair and Purely Communications Ltd. D’après ses sources et des documents, le nom d’un Senior Adviser au ministère des Affaires étrangères a été évoqué. Des zones d’ombre existent dans l’attribution de son permis à cette radio privée. «Pourquoi les auditions n’ont pas été rendues publiques, comme cela a été le cas en 2001 ? Quel est le rôle de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) dans cette affaire ?», a demandé le leader de l’opposition.

Le ministre a fait comprendre que toutes les demandes étaient publiques et que tout le monde pouvait les consulter. L’IBA reste indépendante, dit-il. Toutefois, Xavier-Luc Duval a rétorqué que le conseil d’administration de cette instance aurait dû être composé d’un minimum de trois membres indépendants, surtout durant l’octroi du permis aux nouvelles radios, mais que le «board était composé de représentants du gouvernement». Ce à quoi le ministre de la Technologie a répliqué que ces personnes sont indépendantes.

Yogida Sawmynaden a renchéri en disant que l’affaire Planet FM est devant la justice et qu’il faut attendre les retombées du verdict avant de prendre une décision quant au futur de cette radio.

Sollicité pour une réaction, un officiel de la radio confie qu’il est étonné des interrogations du leader de l’opposition. «Il a également fait beaucoup d’allégations.» Pour lui, chaque société qui débute est sujette à des problèmes. «Le nôtre est d’ordre financier. Mais je tiens à préciser que tous les travailleurs ont obtenu leur paye.» Il est toutefois satisfait de la réponse du ministre, sur le fait que la licence d’opération ne sera pas suspendue. «Tout se déroule à merveille jusqu’à présent, à ce niveau.»

Un nouveau journal d’actualité

Selon les bruits de couloir, confirmés, un nouveau journal sera bientôt publié. Le rédacteur-en-chef de la publication est un ancien journaliste d’un site d’information. Une campagne de débauchage est menée et les quotidiens sont visés. Déjà, trois journalistes, d’actualité, de fait divers et d’investigation, devraient délaisser le quotidien de la rue Labourdonnais, pour le nouveau journal. Selon une source, ce journal n’est pas lié à «un parti politique et devra couvrir indépendamment les sujets d’actualité».

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés