DJI Ronin SC: le stabilisateur compact qui en vaut la peine

Avec le soutien de

Les stabilisateurs d’appareils sont devenus des outils essentiels dans la réalisation de l’imagerie. DJI, constructeur de Ronin a dévoilé une nouveauté il y a quelques semaines, qui arrive bientôt sur le marché local.

Plus léger, plus compact et plus efficace aussi, ce sont les principaux atouts du Ronin-SC, dévoilé en juillet dernier par le constructeur chinois DJI. Cet appareil se veut le concurrent de Zhiyun. Le Ronin-SC de DJI est un stabilisateur équipé d’une nacelle avec trois axes dont l’usage à une main. Ce stabilisateur a été conçu pour des appareils hybrides et aussi pour les caméras mirrorless.

Selon les sites specialisés, ce nouveau modèle est 41 % plus léger qu’un Ronin-SC, c’est-à-dire que le Ronin-SC (C pour compact) pèse 1,1 kilo. Il est donc plus facile à transporter, mais également plus agréable à manier. Son design détachable rend facile son rangement. Le Ronin-SC peut supporter une charge de 2 kilos.

Le constructeur chinois affirme avoir amélioré son ergonomie en disposant d’un verrou de sécurité à chaque axe, inclinaison de roulis afin d’avoir un équilibre presque parfait. Le Ronin-SC dispose de moteurs et d’une construction solide en métal. Il peut pivoter sur lui-même pour réaliser des prises de vues hyper fluides en 360°.

Selon DJI, un verrouillage de position fait aussi son apparition, tandis que la procédure d’installation de l’appareil a été simplifiée. Comme sur son prédécesseur, le Ronin-SC possède un joystick pour contrôler les mouvements de l’appareil auquel s’ajoutent un bouton Mode et une gâchette. Le nouvel appareil bénéficie des mêmes fonctionnalités que ses prédécesseurs, soit les modes Timelapse, Timelapse en mouvement, Motion Control et Panorama. Deux nouvelles fonctionnalités viennent s’ajouter soit le Force Mobile et ActiveTrack 3.0.

Selon les détails fournis par DJI, le premier mode est compatible avec iOS et synchronise le mouvement du smartphone avec la nacelle pour une expérience cinématographique immersive. Tandis que le second permet de sélectionner un sujet sur son smartphone pour que la nacelle le suive dans ses mouvements avec précision.

On peut ajouter un smartphone

Tout comme sur le Ronin-S, la plateforme du Ronin-SC est plus haute, facilitant la vision. Et le smartphone s’invite dans la bataille avec un support mobile, qui peut se fixer à différents endroits du Gimbal. D’ailleurs, les mouvements de la nacelle p e u v e n t s’opérer à une distance de 25 mètres à l’aide de la nouvelle connexion Bluetooth 5.0.

Le mode ActiveTrack 3.0 intègre de nouveaux algorithmes de deep learning et utilise une technologie similaire à celle de certains drones DJI et de quelques produits de la gamme Osmo. A noter qu’en sus des appareils photos, un ou deux smartphones peuvent être ajoutés.

Selon les sites spécialisés, le Ronin-SC est compatible avec de nombreux accessoires DJI, dont un nouveau moteur Focus plus léger, l’unité de commande, Force Pro, les Master Wheels et certains accessoires tiers. Le Ronin-SC basique est annoncé à 359 euros (Rs 14 547).

Toutefois, il existe un forfait Ronin-SC Combo Pro avec la Focus Wheel, son moteur Focus et le dédoubleur RSS (contrôle Start/Stop à distance). Le combo Pro existe aussi avec la roue Focus, un moteur Focus, un support de barre, une sangle d’engrenage, et un dédoubleur de câble RSS (contrôle Start/Stop). Mais la version de base a un support smartphone compris, ainsi que tous les câbles de commande caméra.

Bien que le Ronin SC est annoncé à 359 euros (Rs 14 547), avec les frais inclus, le stabilisateur trouve preneur à environ Rs 23 500 chez One.O.One Multimedia, à Medine Mews.

Source : Internet

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires