Air Mauritius: coûts de Rs 20 milliards en 2018-19

Avec le soutien de
La compagnie nationale d’aviation se tourne vers l’avenir, avec un plan de diversification de ses services et une réorientation de ses sphères d’activités.

La compagnie nationale d’aviation se tourne vers l’avenir, avec un plan de diversification de ses services et une réorientation de ses sphères d’activités.

Comme il fallait s’y attendre, il était difficile pour le conseil d’administration de la compagnie aérienne nationale de présenter un bilan financier positif, avec profit à la clé, hier, jeudi 25 juillet, lors de l’assemblée générale annuelle d’Air Mauritius, à la Cybercité d’Ébène. La présidence de l’assemblée a été confiée à Yoosuf Muhammad Salemohamed, membre du conseil d’administration.

Un communiqué, émis après l’exercice, donne plus d’éclairage sur les facteurs qui n’ont pas permis à la société de faire des profits pour l’exercice se terminant au 31 mars. Les coûts, est-il indiqué dans celui-ci, ont grimpé par 37,6 %, pour atteindre 502 millions d’euros (Rs 20,6 milliards). Le coût du carburant a enregistré une hausse de 25 % en moyenne.

Dans le message envoyé aux actionnaires avant la tenue de l’assemblée générale, le Chief Executive Officer, Somas Appavou, avait déjà tiré la sonnette d’alarme quant à l’impact du coût des carburants sur les opérations d’Air Mauritius. Si leur achat ne représentait pas une part si importante du financement des coûts d’opération, les pertes encourues auraient été neutralisées. Ce montant n’aurait pas atteint un tel niveau si la compagnie n’avait pas mis en place son programme de renouvellement de sa flotte.

Oublier cette année financière

Une année financière qu’il faut désormais oublier car le regard d’Air Mauritius est tourné vers l’avenir, avec la refonte de son business model. Somas Appavou a souligné cette démarche et en a dévoilé les grandes lignes dans son intervention, hier.

Ce business model a été recommandé par des experts du Centre for Asia Pacific Aviation (CAPA). Une de ses recommandations phares concerne la mise en opération d’un plan de diversification des services de la compagnie aérienne et la nécessité de créer un écosystème susceptible d’absorber les pertes liées à la volatilité des prix du carburant, entre autres facteurs, qui plombent la capacité d’Air Mauritius à dompter ses coûts.

Le CAPA recommande également qu’Air Mauritius s’oriente vers d’autres sphères d’activités du secteur aérien. Une des mesures prises récemment, qui va dans le sens souhaité par les experts du CAPA, est l’achat de 20 % de l’actionnariat de Mauritius Duty Free Paradise.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires