JIOI 2019 - Maurice-Madagascar: Peur sur la ville

Avec le soutien de
Un nul suffira à Maurice pour être qualifiée.

Un nul suffira à Maurice pour être qualifiée.

Dernière chance pour le Club M d’atteindre le carré d’as. Les hommes d’Akbar Patel jouent le match de la peur contre Madagascar ce midi au stade George V. Un seul impératif : l’emporter pour ne pas se perdre dans les calculs ou nourrir des regrets avant de quitter la Ville lumière, mais un résultat nul avec des buts nous qualifiera automatiquement.

Il y a deux jours, Madagascar a fait son entrée dans le tournoi. Une entame pour le moins délicate pour les hommes de Romuald Rakotondrabe qui ont produit un jeu brouillon avec une conclusion logique, 0-0. Pourtant, la Grande île avait, par moments, l’impression d’évoluer à domicile, cela, grâce à la diaspora malgache présente à Maurice et qui donnait de la voix. Fréderic Razafindrakoto aurait pu terminer le travail s’il n’avait pas raté son penalty à la 77e minute.

«Nous sommes toujours en course et tout est encore possible. Mais nous sommes dans l’obligation de l’emporter», a expliqué Akbar Patel en conférence de presse. Maurice était loin d’être ridicule contre les Seychelles, jeudi. Au contraire. Notre sélection a maîtrisé la rencontre, surtout en première mi-temps. Kevin Perticots et Adrien François n’ont eu de cesse de labourer leur flanc et, par moments, on a même eu l’impression que chaque contre-attaque du Club M pouvait se solder par un but.

C’est animé par ce même état d’esprit qu’Ashley Nazira et consorts devront entrer sur la pelouse curepipienne aujourd’hui. Bien sûr, il faudra soigner la finition et surtout faire plaisir à ce public trop longtemps sevré de rencontres à domicile.

Quelques ajustements devraient être opérés aujourd’hui. Akbar Patel ne veut, toutefois, pas se mouiller s’agissant des changements qu’il compte apporter à l’équipe. Mais, en lisant entre les lignes, on comprend qu’il n’y a pas de titulaires au sein du Club M. «Je dispose de 20 joueurs et tous mes éléments possèdent les mêmes qualités. Il n’y a pas de titulaire au sein du groupe. Il est probable que j’y apporte quelques modifications», fait ressortir le technicien.

Madagascar, décevant pour ses débuts, sera éliminé en cas de 0-0, ce qui l’obligera à marquer aujourd’hui. «Ce sera un peu une finale mais nous n’allons pas tirer de conclusions. Nous voulons aborder match par match. Ce sera difficile de battre le pays hôte», conclut Roro.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires