Medical Council: les ambitions du Dr Shyam Purmessur

Avec le soutien de
La nouvelle équipe du Medical Council, avec au centre le Dr Shyam Purmessur.

  La nouvelle équipe du Medical Council, avec au centre le Dr Shyam Purmessur.  

Le nouveau président du Medical Council, le Dr Shyam Nundun Singh Purmessur, a tenu une conférence de presse ce vendredi 19 avril, à Floréal. En présence de ses 14 membres, le président, élu le mercredi 10 juillet, a parlé de l’Ordre des médecins, de ce qu’il propose pour son bon fonctionnement suivant sa nomination, en faisant un rappel de l’autorité sous laquelle tombe le conseil.

«Le Medical Council fonctionne sous la Medical Council Act, qui est une autorité. Depuis le 15 mai 1991, l’organisme est devenu fonctionnel. Depuis le 16 décembre 1999, la Medical Council Act a vu le jour. Il y a eu plusieurs amendements à cette loi, le dernier étant en 2016. C’est une autorité solide», souligne le Dr Shyam Nundun Singh Purmessur.

Le président a aussi expliqué les rôles et responsabilités du conseil. Il dévoile que le Medical Council instituera différents comités pour gérer et entreprendre diffèrent responsabilités, dont un comité d’investigation qui va gérer les cas de négligence médicale ainsi que les mauvais comportements et abus de confiance.

Il y aura, aussi, un comité éducatif qui va encadrer les médecins pratiquants et non-pratiquants. Un comité sera aussi mis en place pour gérer la partie finance de l’Ordre et, en dernier, le site web sera réorganisé et une newsletter créée pour permettre la transmission de l’information du Medical Council à tous les médecins. Il y aura aussi un sous-comité juridique afin de suivre tout type de changement dans la loi.

Des enquêtes qui prennent trop de temps

En tant que président, il affirme que les enquêtes ont pris trop de temps. «Nous avons donc augmenté nos comités d’investigation jusqu’à quatre. Nous allons essayer de résoudre les 60 derniers cas rapportés au Medical Council… Nous avons 90 jours pour faire le nécessaire selon les nouvelles lois en vigueur.» Tout se fera en respectant les droits humains.

Toute demande faite par un médecin débutant sera analysée méticuleusement. Allant dans cette direction, le Dr Purmessur espère apporter une touche internationale à Maurice. Le plus grand changement aura lieu pour de département de l’informatique. Il a ainsi une vision ne plus utiliser le papier, informatiser l’information, donner accès à l’information et créer un profil en ligne de chaque médecin. 

Répondant à des questions de la presse, il précise qu’il ne peut pas retourner en arrière, mais qu’il fera de son mieux en tant que nouveau président. Lors d’une question posée concernant les plaintes, il affirme qu’après avoir reçu une plainte, «cela prend du temps pour avoir tous les documents».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires