Tour du globe en avion: la mission One More Orbit pulvérise le record mondial

Avec le soutien de
Les membres de l’équipage du jet biréacteur G650ER, ici lors de leur passage à Maurice mercredi 10 juillet, ont atteint leur objectif.

Les membres de l’équipage du jet biréacteur G650ER, ici lors de leur passage à Maurice mercredi 10 juillet, ont atteint leur objectif.

46 heures 39 minutes 38 secondes. C’est le nouveau temps record mondial établi par la mission baptisée One More Orbit après avoir fait le tour du globe via les deux Pôles. Le jet biréacteur G650ER a atterri au Kennedy Space Center, en Floride, à 16 h 12, heure de Maurice, avec une vitesse moyenne de 860,95 kilomètres par heure. C’est le Suisse Aziz Ojjeh qui détenait le record mondial depuis 2008, avec une vitesse moyenne de 822,8 kilomètres par heure.

Mission accomplie donc pour l’équipage mené par le pilote réputé Hamish Harding et l’ancien astronaute de la Nasa, Terry Virts. Ils avaient pris part à ce voyage pour commémorer les 50 ans des premiers pas de Neil Amstrong sur la lune en 1969. Mercredi, à 15 h 14, ils étaient à Maurice pour un arrêt de ravitaillement en compagnie de l’homme ayant passé le plus de temps dans l’espace, Gennady Padalka. Ce dernier a participé à cette mission de façon symbolique.

L’arrêt de ravitaillement à Maurice, un événement local sans précédent, a été rendu possible grâce à une coopération entre les organisateurs de cette mission et le Yu Lounge Terminal. Interrogé par l’express, le Chief Executive Officer de Veling Hospitality Ltd, Philippe Dupont, s’est d’ailleurs réjoui du fait que «tout s’est bien passé».

Le record reste à être certifié par la Fédération aéronautique internationale. Mais, entre-temps, les membres de l’équipage savourent leur exploit.

Pour rappel, ils ont décollé de la Floride le 9 juillet à la même heure que la mission Apollo 11 s’était lancée vers la lune en 1969. Ils ont effectué un premier transit au Kazakhstan, avant de venir à Maurice. D’ici, ils ont entrepris le voyage le plus long, soit plus de 13 heures, en passant par le pôle Sud. Après un dernier transit au Chili, ils ont même bravé une tempête. Et, à un délai imprévu, ils ont mis de l’huile au moteur de l’avion. Avant de battre le record du monde.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires