Rodrigues: le sort des 265 general workers indûment recrutés préoccupe Von Mally

Avec le soutien de
Nicolas Von Mally et le MR ont aussi abordé le fait que le Mauritius Trochetia ne vient plus à Rodriges depuis deux mois, mardi 2 juillet.

Nicolas Von Mally et le MR ont aussi abordé le fait que le Mauritius Trochetia ne vient plus à Rodriges depuis deux mois, mardi 2 juillet.

Après enquête, 265 general workers vont être mis à la porte pour cause de maldonne dans le recrutement. Leur avenir inquiète le Mouvement rodriguais (MR). 

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le leader du parti, Nicolas Von Mally et a commenté quatre sujets d’actualité le 2 juillet à Terre-Rouge. Il a parlé du sort réservé à ces 265 general workers recrutés il y a 11 mois, des éleveurs et des acheteurs d’animaux, des prochains Jeux des îles de l’océan Indien et du secteur agricole. 

D’emblée, Nicolas Von Mally s’est dit préoccupé par le sort réservé aux nouvelles recrues de la fonction publique. «Quand ces 265 general workers été recrutés, des voix se sont élevées pour protester. Suite à quoi, le Chef commissaire lui-même avait réclamé une enquête sur la question. Finalement il a été trouvé qu’il y avait eu maldonne après une enquête de l’Independent Commission against Corruption. Nous avons appris que la semaine dernière, une délégation de la Public Service Commission était dans l’île. Et on entend dire que ces travailleurs vont être mis à la porte.»

Le MR trouve immoral de licencier ces personnes car elles ne sont pas responsables de leur propre recrutement. «Seki antor se bann dimounn ki ti swazir zot pou travay. Zot inosan parey kouma bann 243 travayer ki ti gagn met deor.» Il estime qu’il faut les garder à leur poste et éventuellement, procéder à d’autres recrutements, car il existe plus de 1 000 postes vacants comme general worker au sein de la fonction publique. «Il n’y a aucune nécessité à les licencier ; Cette affaire peut même être portée en cour pour dommages moraux car ils n’ont pas fauté et ce n’est pas à eux d’en payer les conséquences mais aux coupables.» Nicolas Von Mally exhorte les autorités à faire ce qui est juste.

Seul le «Black Rhino» dessert l’île

Parlant de la situation des éleveurs et des acheteurs d’animaux, le leader du MR soutient que ces derniers «pe soufer». Ils ne peuvent pas envoyer leurs animaux à temps à Maurice, car depuis quelque temps, seul le navire cargo Black Rhino assure la desserte maritime entre les deux îles. 

«Depuis plus de deux mois, le Mauritius Trochetia ne vient pas à Rodrigues et on ne sait pas pourquoi. Le navire cargo ne possède que 14 conteneurs. Donc le nombre d’animaux exportés est limité. Les autorités concernées auraient dû s’arranger pour augmenter le nombre de conteneurs d’animaux pour que les éleveurs n’en souffrent pas. On est en train de saboter et de décourager les éleveurs rodriguais.»

Souhaitant que les autorités réagissent afin de trouver une solution. Sur ce même chapitre, Nicolas Von Mally trouve regrettable qu’aucune mention n’ait été faite dans le récent Budget national concernant l’acquisition d’un navire passagers. «Cela fait des années que nous faisons appel au gouvernement central. Il est grand temps qu’on prenne cette question au sérieux et je réitère ma demande en fois de plus.»

Macadamia contre érosion

Parlant Jeux des îles qui arrivent bientôt, le leader des verts a soulevé la question de la participation de Rodrigues en tant qu’île. «Touletan nou tann Organisation du peuple de Rodrigues dir kifer Rodrig pa partisipe kouma enn zil a par entie. Nous voulons savoir s’il y a eu une demande officielle dans ce sens et si oui quelle a été la réponse et si non, pourquoi. Il ne suffit pas de dire, il faut demander. Car ce n’est pas un jeu des Etats mais un jeu des îles comme le nom l’indique. Tout comme Mayotte et La Réunion participent en tant qu’îles.»

Abordant le dernier volet de la conférence de presse, Nicolas Von Mally souhaite que, comme Maurice vient d’introduire la noix Macadamia, que Rodrigues bénéficie également de cette manne génératrice de revenu, car elle se vend cher et sa culture peut également aider à empêcher l’érosion du sol. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires