Il y a 53 ans: Tous les leaders politiques approuvent le Best Loser System

Avec le soutien de
Le Dr Philippe Forget, le rédacteur en chef de l'express, avait dans un éditorial, mis en garde contre le Best Loser System.

Le Dr Philippe Forget, le rédacteur en chef de l'express, avait dans un éditorial, mis en garde contre le Best Loser System.

Le 5 juillet 1966 est une date importante dans l'histoire de Maurice. Ce jour-là, les Mauriciens apprennent, que la veille, les leaders politiques du pays ont été unanimes à approuver, l'introduction du concept de Best Loser dans le système électoral. 

C'est le sous-secrétaire d'Etat aux colonies, John Stonehouse, qui a mené les négociations. Réunissant la presse au Château de Réduit pour communiquer le texte de l'accord, il déclare : «je suis heureux qu'une solution ait été trouvée ici. Elle a été obtenue à l'unanimité.»

L'accord prévoit la nomination de huit députés, soit quatre destinés aux communautés sous représentées et les quatre autres pour rétablir l'équilibre entre les partis, tout en tenant compte de la représentation des communautés.

Tous les leaders donnent leur accord pour que chaque candidat soit contraint de déclarer à quelle communauté il appartient.

Le lendemain, le Dr Philippe Forget, le rédacteur en chef de l'express, dans un éditorial, regrette que les candidats aux élections devront déclarer leur communauté. Il fait ressortir que «tant que durera ce système électoral le recensement d'ordre communal sera indispensable.»

L'éditorialiste conclut : «Et tant qu'en accomplissant leur principal devoir civique, celui de voter, les habitants de ce pays doivent désigner une étiquette officialisée, le rêve d'une nation émergeant du passé doit être abandonné.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires