Il y a 10 ans: l'Icac s'intéresse au contrat octroyé à Betonix pour transporter les carburants

Avec le soutien de
Betamax avait procédé à la construction du «Red Eagle» dans le sillage de son contrat d’approvisionnement en carburants avec la STC en 2009.

Betamax avait procédé à la construction du «Red Eagle» dans le sillage de son contrat d’approvisionnement en carburants avec la STC en 2009.

Le 29 juin 2009, la presse rapportait que  l'Independent Commission Against Corruption (Icac), initiait une enquête sur l'octroi à la société Betonix d'un contrat pour le transport de carburants vers Maurice. L'institution montrait de l'intérêt pour la question après des plaintes qui lui avaient été adressées. 

C'était, sans doute, le début de ce qui est aujourd'hui connu comme l'affaire Betamax. À cette époque, le choix de Betonix comme fournisseur de services par la State Trading Corporation (STC) était décrié. 

Les opposants à ce choix affirmaient que Betonix, entreprise spécialisée dans la construction, n'avait aucune expertise dans le fret maritime. D'autres faisaient ressortir que la firme Betonix appartenait aux beaux-parents de Rajesh Jeetah, alors membre du gouvernement. Il avait été, à un moment, le ministre de tutelle de la STC.

La STC était parvenue à un à un accord de principe avec Betonix. Il était convenu que l'entreprise, en partenariat avec Executive Ship Management de Singapour, devait faire l'acquisition d'un navire pour le transport des produits pétroliers. Le contrat était une pour une période 15 ans à compter d'août 2010. Toutefois, le montant de la facture et les autres termes de l'accord n'avaient  pas été rendus publics.

En réponse aux critiques de l'octroi du contrat à Betonix, Vikram Bhunjun, le directeur de la compagnie répondait que ce n’était pas parce qu'il était apparenté au ministre Jeetah, qu'il ne devrait pas faire du business. Étonnamment, c'est presque la même réponse que sortent aujourd'hui ceux qui sont soupçonnés d'être favorisés.

En 2015, le contrat, conclu précédemment par la STC, pour le transport des carburants fut résilié. C'était l'une des premières actions du gouvernement Lepep, issu des élections de décembre 2014. Ainsi débuta l'affaire Betamax…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires