Meurtre de Barthélemy Azie: les deux pêcheurs contestent leur ‘statements’ en cour

Avec le soutien de
Joseph Barthelemy Azie est décédé le 1er août 1999.

Joseph Barthelemy Azie est décédé le 1er août 1999.

Ils ont plaidé non-coupable devant le magistrat Daniel Dangeot de la Cour de Rodrigues, la semaine dernière. Ils soutiennent ne pas être responsables de la mort de Joseph Barthelemy Azie. Poursuivis pour coups et blessures, ayant entrainé la mort de ce jeune homme de 17 ans, les deux pêcheurs Joseph Merge Jolicoeur, connu comme Nicaise, 40 ans, et Jean Marc Augustin, connu comme Ti Antoine, 46 ans, ont contesté la recevabilité de leur dépositions, par le biais de leurs hommes de loi.

Ils avaient dans leurs dépositions, faites à la police, avoué avoir infligé des coups et blessures à la victime, à Montagne Malgache, Rodrigues, le 1er août 1999. Une dispute aurait éclaté entre les trois individus lors d’une beuverie. En cour, ils ont présenté une motion de voire dire, soutenant que leur ‘statements’ n’ont pas été donnés volontairement.

Me Abdool Rahim Tajoodeen, du bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) a objecté à cette motion et mènera les débats en opposition aux avocats de la défense, en septembre.

Pour rappel, ce meurtre aurait pour toile de fond, une affaire de cœur. Jean Marc Augustin n’aurait pas apprécié que son ami courtise la fille dont il était amoureux. Il aurait donc agressé Joseph Barthelemy Azie avec la complicité de Merge Jolicoeur. Mais lorsqu’il a constaté que la victime ne bougeait plus, il a fait appel à d’autres complices pour se débarrasser du corps. C’est un berger qui avait découvert les ossements de la victime. L’affaire était resté «cold case» pendant 14 ans.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires