Seniors et veuves: la pension coûtera Rs 122 M de plus en janvier

Avec le soutien de
Les personnes âgées percevront Rs 500 de plus.

Les personnes âgées percevront Rs 500 de plus.

L’attente des personnes âgées pour une hausse substantielle de leur pension a été déçue. Mais l’alignement de celle-ci sur le salaire minimal n’était pas réaliste.

Avec la hausse de Rs 500 sur la pension de vieillesse et sans doute celle des veuves annoncée par le ministre des Finances, le ministère de la Sécurité sociale devra débourser environ Rs 122 millions de plus par mois à partir de janvier 2020. Au total, Rs 26,6 milliards ont été allouées à ce secteur.

À la fin de 2018, 215 334 personnes âgées de plus de 60 ans touchaient la pension de vieillesse. Si on tient compte du fait que chaque année, environ 10 000 personnes atteignent l’âge de 60 ans, cela fera quelque 225 000 personnes à la fin de 2019.

19 282 veuves

On comptait 19 282 veuves à la fin de l’année dernière, chiffre qui reste plus ou moins stable par an. De ce fait, la hausse de Rs 500 concernera environ 245 000 personnes en janvier 2020.

Pour l’année financière 2018, l’État avait décaissé Rs 16,8 milliards pour la pension de vieillesse et Rs 1,5 milliard pour les veuves. L’accueil de l’augmentation de Rs 500 par les seniors est mitigé. Surtout que ces derniers temps, le Premier ministre et ministre des Finances ne ratait pas une occasion de leur rendre hommage et de déclarer qu’il fallait les récompenser comme il se doit.

Le jeudi 27 décembre 2018, à St-Pierre, Pravind Jugnauth parlait de la somme de Rs 6 210 comme pension à être accordée aux seniors. Ce qui représente deux tiers du salaire minimum. «Doucema doucema nou pou fer li même kantité ki saler minimum. Me avec le tan mo prézisé.»

Nombreux étaient ceux qui pensaient qu’avant les prochaines élections générales, la pension de vieillesse allait être alignée sur le salaire minimum. Cependant, c’est une décision qui aurait fait beaucoup de tort à l’économie.

Narendranath Gopee: «On prend les fonctionnaires pour des mendiants»

Le président de la Fédération des syndicats du secteur public, Narendranath Gopee, n’apprécie pas le paiement de Rs 1 000 comme somme intérimaire en janvier 2020 en attendant le rapport du Pay Research Bureau (PRB) à la fin de l’année prochaine. «Moi en tant que président des employés du secteur public, je n’avais rien demandé et, en prenant cette décision, le ministre des Finances prend les fonctionnaires pour des mendiants. J’ai toujours dit de laisser le PRB faire son travail et, quand le temps viendra, il publiera son rapport.»

Pour le syndicaliste, «les fonctionnaires ne savent pas si ces Rs 1 000 sont une avance sur le PRB et si, une fois le rapport publié, cette somme sera déduite de celle qu’il va préconiser. On est dans le flou». Par ailleurs, il lance une mise en garde au gouvernement pour qu’en janvier prochain, les fonctionnaires aient leur compensation salariale tout comme les employés du secteur privé. «Qu’on ne vienne pas nous dire que les fonctionnaires obtiendront Rs 1 000 et que cela nous compensera !»

Publicité
Publicité

Lundi 10 juin 2019 : dernier budget de l’actuel mandat du Premier ministre et ministre Finances, Pravind Jugnauth. Retrouvez tous les articles, les vidéos, analyses, sur cet exercice financier national.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires