Marche pour l’Egalité: «La sécurité des manifestants sera assurée» dit le Collectif

Avec le soutien de
Aschwin Ramenah,et Anaïs Boullé tenu à rassurer les manifestants

Aschwin Ramenah,et Anaïs Boullé tenu à rassurer les manifestants

Ils ont tenu à rassurer la population quant à la Marche pour l’Egalité qui se tiendra le samedi 15 juin prochain. Aschwin Ramenah, le manager du Collectif Arc-en-Ciel (CAEC) et Anaïs Boullé, présidente de l’ONG, ont tenu une conférence de presse ce mardi 11 juin et sont revenus sur les mesures qui ont été prises pour assurer la sécurité des manifestants cette année. 

Les membres du CAEC ont eu une rencontre avec les autorités hier. «Nous avons eu l’assurance que plusieurs protocoles ont été mis en place pour que les manifestants soient en sécurité» a expliqué Anaïs Boullé. Cette année, l’ONG attend environ 4000 participants. Plusieurs ambassadeurs ont signifié leur intention de participer à la manifestation cette année. Parmi figurent l’ambassadeur de France, Emmanuel Cohet, le British High Commisionner, Keith Allan et l’Ambassadrice de l’Union Européenne, Marjaana Sall. 

Cependant, la présidente et le directeur du collectif ont déploré l’absence de politiciens Mauriciens. «C’est leur devoir de se montrer et de soutenir les minorités de notre île» a déclaré Anaïs Boullé. 

Une marche pour tous les Mauriciens

Les deux représentants ont tenu à faire ressortir que la marche est ouverte à tous les Mauriciens. «C’est une marche pour tout le monde, pas seulement pour la communauté LGBTQ, nous devons tous contribuer à ce que tous les Mauriciens obtiennent des droits égaux» a précisé Aschwin Ramenah. 

D’ailleurs, le dress code sera le blanc. Pourquoi cette décision ? «Un retour à la case départ était nécessaire», a expliqué Gaëlle Bernard, chargée de communication du CAEC. Le Collectif voulait retourner au premier nom de la manifestation, qui est «La marche pour l’égalité» afin que les demandes de la communauté LGBTQ soient claires. Elle réclame prioritairement des droits égaux. Or, la marche des fiertés se célèbre une fois que les droits égaux sont acquis.

Gaëlle Bernard soutient que c’était l’une des meilleures choses à faire après les contestations contre la marche des fiertés, l’année dernière. «La marche des fiertés a une connotation plus festive que celle de la marche pour l’égalité. Celle-ci est plus sobre, elle vise essentiellement à revendiquer les droits égaux qui sont d’ailleurs bien absents à Maurice.»

Le code vestimentaire change donc cette année. Fini les tenues colorées, il faudra porter du blanc samedi. Selon la chargée de communication, cette couleur est un bon moyen de réunir et d’inviter le reste de la population à rejoindre la cause de la communauté. «Symbolisant la paix et l’unité, la couleur blanche vise à accueillir tout le monde d’une manière neutre à la marche. Cette décision n’affecte en aucun cas la culture LGBTQ connue comme étant haute en couleur.»

Ces changements ne sont toutefois pas bien vus de la part de certains qui soutiennent la communauté LGBTQ. Krys Rock, activiste de 23 ans, déclare qu’«il faut être fier de son identité et non pas se changer pour éviter les problèmes. Ce changement de nom et de couleur me donne l’impression qu’ils réinventent la marche pour mieux se faire accepter par la société». Il affirme, toutefois, que l’imposition du code vestimentaire blanc donne l’impression que les manifestants contre la marche de l’année dernière ont eu une influence sur cette décision de changement.

Rachel Toussaint, âgée de 21 ans et étudiante, participe régulièrement à la marche annuelle du Collectif. Elle aussi n’est pas totalement pour l’idée du changement de nom. «Je trouve que ça change complètement l’image de cet événement qui consiste à se célébrer soi-même et d’être fier de ce qu’on est et non donner lieu à une contre-manifestation. »

Elle nous rappelle que nous sommes tous déjà égaux et le but de cette marche, c’est d’assumer sa différence. Néanmoins, elle précise: «Malgré ma contrariété par rapport à ce changement, je soutiens pleinement la cause !»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires