Mondial-2019: Megan Rapinoe, la «grande gueule» de Team USA

Avec le soutien de
Megan Rapinoe avec la sélection américaine contre le Mexique en match amical, le 26 mai 2019 à Harrison, dans le New Jersey.

Megan Rapinoe avec la sélection américaine contre le Mexique en match amical, le 26 mai 2019 à Harrison, dans le New Jersey.

Megan Rapinoe n’a peur de rien ni de personne: sur les terrains de football et en dehors, la milieu offensive des championnes du monde américaines donne de la voix pour diriger ses coéquipières et pour faire changer les choses.

Sa mère, Denise, lui reproche parfois ses engagements, par peur qu’ils la pénalisent dans sa carrière ou dans sa vie.
«Elle me dit souvent: «Pourquoi faut-il toujours que ce soit toi en première ligne ?» J’ai une «grande gueule» et je vis très bien avec», explique Rapinoe à l’AFP, tout sourire.

La joueuse de Seattle, sélectionnée à 153 reprises sous le maillot de Team USA (44 buts), est de tous les combats.

C’est elle qui est à l’instigation de la procédure en justice lancée contre la Fédération américaine pour obtenir l’égalité des salaires hommes/femmes et mettre fin aux discriminations.

C’est aussi elle qui a fait son coming out juste avant les Jeux olympiques 2012 de Londres et qui milite activement pour les droits de la communauté LGBT.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires