Centre communautaire de St-Malo: portail cadenassé, parents agacés

Avec le soutien de
La fermeture du portail agace les parents, de même que les personnes du troisième âge.

La fermeture du portail agace les parents, de même que les personnes du troisième âge.

Les parents, qui déposent leurs enfants au cours de karaté et de taî-chi au Centre communautaire de St-Malo, à Baie-du-Tombeau, sont en colère. Si jusqu’au 10 mai, ils pouvaient garer leurs voitures dans la cour du centre et dans la rue latérale, qui est l’Avenue des Jasmins, tel n’est plus le cas depuis. Le portail principal du centre est cadenassé en permanence et ils ne peuvent plus garer leur voiture à l’Avenue des Jasmins. Ce serait des voisins contrariés par les allées et venues, qui seraient à l’origine de ces plaintes et qui ont exigé la fermeture du portail.

Toutefois, depuis la fermeture de cette grille, les parents craignent pour la sécurité de leurs enfants car étant obligés de garer leur voiture des deux côtés de la route principale, leurs enfants et eux sont obligés de marcher sur la voie publique où passent les véhicules. Il faut aussi savoir que le portail ouvert permettait aux personnes se déplaçant en chaises roulantes d’avoir accès au centre grâce à une rampe spécialement aménagée.

«Depuis le 10 mai, les personnes handicapées ont des difficultés à entrer dans le centre avec leur fauteuil roulant», confie une personne, qui fréquente ce centre.

Les cours pour dames se terminent fort tard, et ces dernières doivent marcher sur la route, au péril de leur sécurité. Interrogée, la responsable du centre n’a pas voulu faire de commentaires.

La fermeture du portail agace les parents, de même que les personnes du troisième âge.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires