Cybercrime: la guerre contre la haine raciale déclarée

Avec le soutien de
Les postes sur Facebook mais aussi WhatsApp seront traqués

Les postes sur Facebook mais aussi WhatsApp seront traqués

Ces derniers jours, un déferlement de vidéos qui ont donné lieu à des propos racistes s’est abattu sur l’île. C’est pour cette raison que la Cybercrime Unit de la police a décidé de passer à l’étape supérieure. Désormais, ceux qui postent et véhiculent de telles vidéos seront poursuivis pour «stirring racial hatred».

Une unité spéciale, gérée par l'ASP Djapermal, a été mise sur pied au sein même de la Cybercrime Unit. Ces officiers ne traqueront non seulement les vidéos et autres postes incitant à la haine raciale sur Facebook, mais aussi ceux qui sont transmises via WhatsApp. D’ailleurs, l’équipe a déjà dressé une liste d’internautes qui ont récemment commis ces délits et les premières arrestations ne devront pas tarder.

Selon la loi, ces suspects risquent une amende allant jusqu’à Rs 100 000 et une peine d’emprisonnement n’excédant pas 20 ans. De plus, il nous revient que ceux qui commettent ces délits n'auront pas de caution et seront placés en détention jusqu’à la fin de l’enquête.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x