Metro Express: 2 500 ouvriers indiens s’ajoutent aux 2 000 déjà à l’œuvre

Avec le soutien de
Les ouvriers étrangers sont pris en charge par Larsen & Toubro.

  Les ouvriers étrangers sont pris en charge par Larsen & Toubro.  

Pour accélérer la cadence des travaux du métro, il faut des bras. Larsen & Toubro a fait des demandes de permis de travail pour 2 418 étrangers. Ils doivent arriver à la fin du mois afin que les trains puissent démarrer en septembre. Le recrutement de Mauriciens pour les opérations est plus difficile.

Les jours jusqu’à l’échéance de septembre raccourcissent, la main-d’œuvre augmente. Pas des Mauriciens par contre. Quelque 2 500 ouvriers indiens sont attendus sur le chantier du Metro Express, indique une source proche du dossier. Larsen & Toubro (L&T) a fait une demande de permis de travail pour 2 268 ouvriers il y a 15 jours. La semaine dernière, le constructeur indien a fait une nouvelle demande pour 150 ouvriers. Ces employés, originaires de plusieurs régions de l’Inde, effectueront des travaux de construction ainsi que la pose des rails. Ils sont attendus à la fin du mois.

Actuellement, 2 000 ouvriers s’activent sur le chantier, dont 260 Mauriciens, à travers les sous-traitants. Des dortoirs ont été mis à la disposition de ces étrangers dans trois régions, Richelieu, Coromandel et Barkly.

Que consomment ces ouvriers ? Tout est pris en charge par L&T. Du côté du constructeur indien, l’on affirme que des repas «chauds et équilibrés» sont offerts aux ouvriers. La nourriture est préparée par une équipe de cuisiniers, basée à Ébène et à Richelieu et qui ont fait le déplacement depuis l’Inde et les Émirats arabes unis.

L&T dit avoir à cœur le bien-être de son personnel. D’où la raison pour laquelle la compagnie indienne a introduit un Welfare Scheme. Ce plan de bien-être comprend une série d’activités notamment le carrom, le cricket et le jardinage.

Où en est-on avec les travaux le long du tracé ? Une source autorisée de Metro Express Ltd explique qu’à ce jour, la phase une, entre Rose-Hill et Port- Louis, est achevée à 73 %. L’installation des poutres horizontales (girders) est complétée à 60 %. Quant aux travaux de piling, ils sont réalisés à 90 % alors que la pose des rails, en progression, en est à 55 %.

Pour rappel, plus de 90 % des travaux d’infrastructures et de construction ont été terminés à Vandermeersch, notamment l’installation des pilotis et la pose des bases. Par contre, la moitié de la mise en place des rails a été terminée dans cette région qui rallie Rose- Hill à Beau-Bassin.

Ebène Park : deux offres évaluées

 Le parc Roland Armand, à Ébène, sera-t-il une réalité en septembre ? L’appel d’offres a pris fin le 27 mai. Deux soumissionnaires ont remis leur proposition. Leurs offres sont en cours d’évaluation. Ce parc aura une superficie de 9 arpents et son aménagement coûtera Rs 100 millions. L’entrepreneur retenu devra se procurer des plantes endémiques, indigènes et exotiques. Il aura 14 jours pour débuter les travaux à l’approbation de son offre. Le projet devra être terminé sous 244 jours.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires