John Wick Parabellum: une ode à la violence

Avec le soutien de

Résumé, John Wick a transgressé une règle fondamentale : il a tué un membre de la Haute Table à l’intérieur même de l’hôtel Continental. «Excommunié», tous les services liés au Continental lui sont fermés et sa tête mise à prix. John se retrouve alors sans soutien, traqué par tous les plus dangereux tueurs du monde.

La note : 8/10

«Si vis pacem, para bellum», une phrase en latin qui signifie «Si tu veux la paix, prépare la guerre», résume parfaitement la manière de voir de John Wick, l’increvable assassin-ami-des-chiens le plus populaire de ces dernières années. Et c’est certainement pour cette raison que l’équipe derrière le troisième volet des aventures de «Baba Yaga» s’est inspirée de cette phrase pour le titre du film. Ce Parabellum est d’ailleurs presque un euphémisme, tant John Wick ne fait pas que «préparer la guerre», il la mène tambour battant pendant plus de deux heures, massacrant tout ce qui se dresse sur son chemin dans un déchaînement de violence tel que rarement vu au cinéma. Âmes sensibles s’abstenir.

Ce troisième «chapitre» de la saga d’action reprend donc les éléments qui ont fait le succès des précédents opus, et pousse le tout encore plus loin. Les séquences d’actions sont nombreuses et particulièrement originales, avec des clins d’oeil à des classiques du genre, dont Old Boy, Kill Bill ou même Matrix. En gros, Parabellum est une ode à la violence et aux films d’action, réalisé par un fan du genre qui sait précisément ce qui plaira aux afficionados de ce type de films. La réalisation est sobre et efficace, avec un focus maximum sur les acteurs et leurs mouvements, afin que toutes les séquences soient parfaitement lisibles. Ici, pas de scènes montées au hachoir, de fast cuts et de pénombre ambiante pour cacher la misère : tout est bien éclairé afin que le spectateur voit clairement qu’il s’agit des acteurs eux-mêmes qui réalisent leurs cascades, ce qui donne forcément une autre dimension au film et qui force le respect. En outre, cette fois, Wick n’est pas le seul à avoir droit à des scènes d’action, ce qui ajoute de la variété au film et lui donne une vraie bouffée d’air frais. 

Pour ce qui est des acteurs, Keanu Reeves est toujours aussi parfait en machine à tuer peu expressive, mais il arrive à être étonnamment touchant à certains moments. Face à lui, Ian McShane, Laurence Fishburne et Lance Reddick sont magistraux, ajoutant subtilement de nouvelles strates à leurs personnages respectifs. Mais les «petits nouveaux» de la saga ne jettent par leur part aux chiens, en particulier Halle Berry et Marc Dacascos. Berry est magnifique en sosie de Wick au féminin, tout aussi vicieuse et dangereuse que lui, tout aussi écorchée par ses sentiments, et elle aussi prête à tout pour ses chiens. Et que dire de Marc Dacascos, le «Crying Freeman» lui-même, si ce n’est qu’on n’aurait pu rêver de meilleur adversaire pour Wick, tant il est l’antithèse du héros : arrogant, bavard et entouré de sbires.

Au final, le seul bémol est la faiblesse du scénario, qui se contente de trouver des prétextes pour l’action. C’est sûr, personne ne viendra regarder ce film en espérant y trouver des dialogues à la Tarantino ou une intrigue digne de Christopher Nolan, mais on aurait aimé un peu plus de matière, car le film ne se contente que de lever un coin du voile qui cache l’univers du Continental et de la Haute Table, et on en veut plus. Quoi qu’il en soit, ce «JohnWick Parabellum» reste une vraie merveille de film d’action. À voir et revoir pour les amateurs du genre.

 
 

Fiche technique

Titre original : John Wick – Chapter 3 – Parabellum
Genre : Action
Durée : 2 h 12
De : Chad Stahelski
Avec : Keanu Reeves, Halle Berry, Laurence Fishburne, Mark Dacascos, Asia Kate Dillon, Lance Reddick, Anjelica Huston, Ian McShane
Salles : Star Caudan, La Croisette, Bagatelle, Mcine Flacq, Trianon, Cine King’s, Cine Metropolitan

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires