Corps retrouvés à Rose-Belle: deux sœurs unies jusqu’à la mort

Avec le soutien de
Des proches des soeurs Nubeebaccus attendant les dépouilles à l’hôpital Victoria hier soir.

Des proches des soeurs Nubeebaccus attendant les dépouilles à l’hôpital Victoria hier soir.

Elles n’étaient pas que des sœurs mais aussi des meilleures amies. C’est comme cela qu’Ansoo Nubeebaccus, 80 ans, et Asmon 68 ans, sont décrites par des membres de leur famille. Elles ont été découvertes inertes à leur domicile à Veeraragoo Lane à Rose-Belle par leur frère Assam, dans la matinée d’hier.

Elles étaient inséparables et même la mort n’a pu les désunir. Ansoo et Asmon Nubeebaccus n’avaient pas donné signe de vie depuis le début de la semaine. Et selon l’état dans lequel leur frère les a retrouvées, elles semblent être décédées depuis plus de deux jours. «Nou bien sagrin. Zot ti cumadir calson-simiz», raconte le frère.

Les deux sœurs n’étaient pas mariées et habitaient ensemble. «Tou zafer zot ti pé fer ensam», ajoute un neveu. Les membres de la famille avouent qu’on ne les voyait jamais l’une sans l’autre et c’est justement pour cette raison qu’ils se sont inquiétés.

«Nou tou dan sa simé la fami mé sakenn abitié so koté. Nou gagn zot nouvel mem sa. Abitié trouv zot mars marsé tousala mé dé trwa zour la pann tann zott ditou. Monn ale fer enn létour sirtou ki séki pli tipti la malad malad», explique Assam Nubeebaccus. En effet, sa soeur Asmon souffrait de problèmes cardiaques et suivait un traitement. Ansoo Nubeebaccus prenait ainsi soin de sa petite sœur et restait à son chevet quand son état de santé se détériorait.

C’est dans un état de décomposition qu’Assam Nubeebaccus les a retrouvées. «Asmon était sur le lit et Ansoo gisait sur le sol inerte à côté», décrit le frère, qui peine à cacher sa tristesse. Il a été surpris et choqué de retrouver ses soeurs dans cet état. «La dernière fois que j’ai vu mes soeurs aînées, rien ne laissait présager qu’elles allaient mourir. C’est un choc pour nous.»

La famille rejette la thèse d’un acte malveillant. «Elles s’entendaient bien avec tout le monde et étaient tranquilles, dans leur coin. Je ne pense pas que quelqu’un a pu leur faire de mal», ajoute le petit frère.

Les corps ont été transportés à la morgue de l’hôpital Victoria à Candos. L’autopsie a été pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin. Toutefois, la cause du décès n’a pu être déterminée en raison de l’état avancé de décomposition des corps. Par contre, le médecin ne soupçonne pas d’acte malveillant.

Les funérailles des deux sœurs ont eu lieu dans la soirée d’hier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires