Sinistrés rodriguais pas indemnisés: Von-Mally dit avoir des «preuves concrètes»

Avec le soutien de
Les membres du Mouvement rodriguais face à la presse, lundi 21 mai.

Les membres du Mouvement rodriguais face à la presse, mardi 21 mai.

Il persiste et signe, affirmant détenir des «preuves concrètes». La plupart des sinistrés des cyclones Gelena et Johanina, à Rodrigues, n’ont pas été indemnisées, clame Nicolas Von-Mally. Le leader du Mouvement rodriguais (MR) était face à la presse hier, mardi 21 mai.

Le gouvernement central avait déboursé Rs 35 millions au Chief Commissioner’s Relief Fund suivant la dévastation causée par ces cyclones. Or, dit Nicolas Von-Mally, «il y a des personnes dont les maisons ont été complètement endommagées, d’autres qui ont perdu du bétail et autres, qui attendent toujours». Contrairement, insiste-t-il, aux affirmations du commissaire de la sécurité sociales à l’Assemblée régionale.

Le leader du MR fustige, dans la foulée, que les questions des membres de son parti à l’Assemblée régionale soient restées sans réponse. «Le chef commissaire n’a pas voulu nous répondre. Des Rs 35 millions, combien a été dépensé, combien en reste-t-il, qu’a-t-on fait avec ?» Nicolas Von-Mally souligne avoir demandé que soit remise une liste des personnes qui ont été indemnisées, leur nombre et combien d’argent elles ont reçu. «En vain», lâche-t-il, déplorant le manque de transparence dont fait preuve le gouvernement de Serge Clair.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x