Infrastructures sportives: la rénovation de 14 sites coûte Rs 710 millions

Avec le soutien de
Le dojo, la première des 14 infrastructures, a déjà été livré, même si aucune compétition ne s’y tiendra.

Le dojo, la première des 14 infrastructures, a déjà été livré, même si aucune compétition ne s’y tiendra.

Des travaux supplémentaires ont été demandés sur 14 des sites de compétition, ce qui a fait Augmenter les coûts. Au ministère des Sports, on affirme qu’ils seront livrés aux dates prévues.

À J-63 du début de la 10e édition des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI), les «contracteurs» commencent à livrer les 14 sites en rénovation au ministère de la Jeunesse et des sports. «Nous avons aussi demandé des travaux additionnels sur certains sites de compétition», révèle le Permanent Secretary, Mubarak Boodhun. Résultat : de Rs 695 790 000, le coût des rénovations est passé à Rs 710 millions.

Selon le Permanent Secretary du ministère de la Jeunesse et des sports, les différents entrepreneurs ont accepté de travailler «at cost, comme en 2003». C’est-à-dire qu’«ils ne travaillent pas uniquement pour faire des profits ». Dans la foulée, il balaie d’un revers de main la polémique sur le coût des travaux. «Certains ont voulu exagérer sur les chiffres proposés dans un premier temps. Mais nous avons demandé à certaines compagnies de travailler sur les mêmes sites sur lesquels elles avaient bossé en 2003, lors des derniers Jeux à Maurice.» À l’instar de la société Nundun Gopee & Co Ltd, qui devra prendre en charge le complexe de Beau-Bassin et aussi le centre de badminton, dit-il.

À ce jour, le dojo de Grande- Rivière a déjà été livré. Les entraînements, apprend-on, y ont d’ailleurs commencé, même si c’est à Côte-d’Or que se tiendront les épreuves de cette discipline. Le gymnase Pandit Sahadeo et la piscine Serge Alfred devraient également être prochainement livrés.

Mubarak Boodhun maintient que les autres infrastructures seront livrées aux dates prévues. «Il se peut qu’il y ait un petit décalage mais presque toutes les dates seront respectées.»

C’est le stade Anjalay qui devrait être livré en dernier, soit le 30 juin. Gamma Construction a de nouveau été approchée pour remettre à neuf cette infrastructure. «Les cérémonies d’ouverture et de clôture y seront organisées. Au vu de sa capacité, c’est le lieu qui pouvait réunir tous les athlètes car il y a une piste synthétique sur laquelle ils pourront défiler et, par la suite, le spectacle pourra se tenir sur la pelouse.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires