Procès pour viol: le rapport médical décèle plusieurs blessures

Avec le soutien de
Le procès a été entendu ce mardi 14 mai en cour intermédiaire.

Le procès a été entendu ce mardi 14 mai en cour intermédiaire.

Il fait l’objet d’une accusation formelle de viol. Il a plaidé non-coupable devant la cour intermédiaire. Le procès intenté à Jason Kevin Boodram a été appelé ce mardi 14 mai. 

Lors du contre-interrogatoire mené par la défense, Me Drawnacharya Ortoo, l’inspecteur Karamtally, qui avait enregistré la déposition de la plaignante, a concédé qu’elle n’avait pas fait état de ses blessures. Bien que le rapport médicolégal du Dr Sudesh Kumar Gungadin indique qu’elle portait plusieurs marques.

L’examen pratiqué sur la femme, le 6 juillet 2013, indique qu’elle avait des blessures au niveau des doigts, des genoux, du coude et de la tête. Les faits se seraient produits le même jour, lorsqu’elle sortait du travail. Elle a vu l’accusé à la rue Camphre, Curepipe. Il l’aurait emmenée de force chez lui avant de la violer, bien qu’elle ait tenté de s’enfuir. 

Une fois l’acte commis, la victime a pu se rendre chez la tante de son amie, demandant de lui prêter son portable pour qu’elle insère sa carte SIM et appelle son mari. Elle a, par la suite, porté plainte au poste de police de Curepipe. Mais l’inspecteur soutient qu’aucun exercice n’a été effectué pour obtenir les relevés téléphoniques.

L’accusé, 33 ans, avait nié ces allégations, soutenant que c’était elle qui l’avait appelé pour un rendez-vous. «Elle est venue chez moi de son propre gré et on a eu des relations sexuelles avec consentement.»

Le procès se poursuivra le 8 juillet devant les magistrats Raj Seebaluck et Naddiyya Dauhoo, avec le témoignage de l’enquêteur principal.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires