Parlement: trois questions épineuses à Pravind Jugnauth transférées à son père

Avec le soutien de
Trois questions adressées à Pravind Jugnauth transférées à SAJ, ce mardi 14 mai à l’Assemblée nationale.

Trois questions adressées à Pravind Jugnauth transférées à SAJ, ce mardi 14 mai à l’Assemblée nationale.

Il n’a pas souhaité répondre aux questions épineuses pendant le Prime Minister’s Question Time ce mardi 14 mai. Pas moins de trois questions initialement adressées à Pravind Jugnauth ont été transférées à son père, ce qui a quelque peu irrité l’opposition.

Une des questions était de Rajesh Bhagwan. Le député du MMM voulait savoir sur combien de boards Dev Beekharry, Senior Advisor du ministre mentor, siège. De plus, il voulait aussi connaître les détails de ses missions à l’étranger et les coûts. 

Les deux autres questions étaient de Veda Baloomoody. Ce dernier demandait à Pravind Jugnauth de révéler le nombre de passeports qui ont été perdus depuis 2015. Par la suite, il devait questionner le Premier ministre sur le nombre de prisonniers qui ont obtenu la grâce présidentielle. 
Les deux questions ont été transférées à SAJ. 

De plus, outre à son père, le Premier ministre a renvoyé la balle du projet Safe City et l’implication de Huawei, sur lequel il était interrogé par Kavi Ramano, au ministre de la Technologie de la communication et de l’innovation.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x