Kumar Bent: «Je veux jouer pour les Mauriciens»

Avec le soutien de
Calme, souriant, d’une grande simplicité et surtout accueillant, le jeune homme dégage des ondes positives à la ronde.

Calme, souriant, d’une grande simplicité et surtout accueillant, le jeune homme dégage des ondes positives à la ronde.

Kumar Bent, chanteur jamaïcain, ex-membre du célèbre groupe Raging Fyah, est encore à Maurice. Invité de Noulesa Festival Lamizik, événement qui a été reporté, il attend que le festival ait lieu.

Aller à la rencontre de Kumar Bent, c’est comme retrouver un ami que l’on a perdu de vue depuis quelques années. Calme, souriant, d’une grande simplicité et surtout accueillant, le jeune homme dégage des ondes positives à la ronde. Il vit bien ce qu’il chante. L’amour, la gratitude et la paix. Il est chez nous depuis plus d’une semaine avec sa troupe. Kumar Bent, chanteur jamaïcain, ex -membre du groupe Raging Fyah, est l’invité d’honneur de Noulesa Festival Lamizik, événement qui aurait dû se tenir samedi dernier et qui a été reporté après qu’une plainte ait été déposée à la police de Phoenix.

«Le festival a été renvoyé et j’attends la nouvelle date, en attendant je passe de très bons moments ici à rencontrer les Mauriciens. Je suis toujours excité à l’idée de faire un concert chez vous. J’organise un festival en Jamaïque et je sais que ces choses-là arrivent. Cela fait plus de six ans que j’entends constamment parler de Maurice. Quand j’étais avec Raging Fyah, c’était difficile pour moi d’envisager de venir chez vous car nous étions toujours en tournée. Pour moi, être ici, c’est comme être à la maison, c’est ici que je veux être et partager ma musique. I don’t want to leave Mauritius unless we play for the people. I have a lot of messages to pass on. Pour moi, rien n’a changé, même si je sais que le producteur a essuyé des pertes. We are a family. Les fans devront s’attendre à un concert un peu plus long que prévu avec deux nouvelles chansons» explique-t-il.

Le jeune homme ne se lasse pas de rencontrer des gens. Et en attendant de pouvoir monter sur scène à Maurice, Kumar Bent optimise son temps. «Nous voulons faire quelque chose pour les Mauriciens et avec les Mauriciens et pas seulement faire un concert et puis nous en aller. C’est pourquoi j’ai décidé de tourner un clip vidéo ici pour mon premier et prochain album en solo. Pour ce clip, je vais inviter mes amis un peu partout dans le monde. Je prépare également un EP et un album. Je vais aussi enregistrer deux chansons ici. J’ai déjà été en studio et le projet c’est d’avoir The Prophecy avec moi. Je pense aussi à Blakkayo et à d’autres artistes mauriciens», explique-t-il. Comme quoi, un événement négatif peut devenir au final extrêmement positif.

Après avoir quitté Raging Fyah, groupe avec lequel il a vécu une carrière musicale de près de dix ans, Kumar Bent entame, depuis l’année dernière, un parcours en solo.

«C’était le moment de partir. On ne sait jamais en avance quand vient ce moment mais on sent qu’on a besoin de passer à autre chose pour pouvoir continuer à grandir. Maintenant que je suis seul, j’ai davantage de temps et je peux collaborer avec des organisations comme ZilArt (NdlR : organisateur de Noulesa Festival Lamizik). Être célèbre ne me va pas. Ce que je veux, c’est être proche des gens et apprendre à les connaître», souligne Kumar Bent.

On ne peut le quitter sans lui poser la question qui nous trotte en tête. D’où lui vient ce prénom ? «Je crois être la seule personne en Jamaïque à m’appeler ainsi», explique-t-il en riant avant d’ajouter «quand j’étais un nourrisson, j’étais très malade et c’est un médecin indien nommé Kumar qui m’a guéri. Des années plus tard, j’ai appris qu’il avait été arrêté car il n’avait pas de licence pour exercer en tant que médecin», raconte-t-il. Un miraculé, qui apporte de la joie là où il passe.

Si vous désirez rencontrer Kumar Bent, sachez qu’il vous propose un Greet and meet demain à partir de 18h30 à Esprit Libre, à Pointe-aux-Canonniers.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires