L1: Lyon, Marseille, Caen, Monaco... batailles à tous les étages

Avec le soutien de
Le défenseur de Lyon Jason Denayer lors d'un duel aérien avec celui de Lille Gabriel, le 5 mai 2019 au Parc OL.

Le défenseur de Lyon Jason Denayer lors d'un duel aérien avec celui de Lille Gabriel, le 5 mai 2019 au Parc OL.

Marseille contre Lyon pour l’Europe, Guingamp à Rennes, Caen devant Reims et Monaco à Nîmes contre la relégation... La Ligue 1 entre dans sa dernière ligne droite avec des duels à distance décisifs.

Dans le haut du tableau, Lille peut tuer tout suspense dès dimanche, à domicile, devant Bordeaux (17h00) pour le compte de la 36e journée: avec six points d’avance et une différence de buts largement favorable (+31 contre +15) sur Lyon, 3e, les Dogues peuvent quasiment s’assurer de la place de dauphin, derrière l’intouchable PSG, déjà sacré, s’ils battent les Girondins.

D’autant que, quelques heures plus tard, les Lyonnais se rendront à Marseille en sachant si le rival honni, Saint-Etienne, leur a ravi la 3e place vendredi contre Montpellier.

Un 'Olympico' pour l’Europe

Pour les Gones, il reste donc trois matches, et autant de succès, pour finir fort et laisser partir Bruno Genesio avec le sourire.

Lyon vient d’enchaîner trois matches sans défaite mais n’a réussi à s’imposer qu’une seule fois au Vélodrome en cinq saisons (trois nuls, une défaite et une victoire donc, 3-2 la saison dernière).

L’OM aussi abat ses dernières cartes. «On aurait tous voulu que ce match soit une finale pour le podium. Mais, comme j’ai l’habitude de le dire, on y croira jusqu’au bout», a d’ailleurs confié Lucas Ocampos dans les colonnes de La Provence.

L’espoir est cependant mince pour Marseille, 6e avec 55e points, soit huit de moins que l’OL.

La 36e journée pourrait également être fatale pour la lanterne rouge Guingamp, qui flirte avec la Ligue 2 avant son derby breton à Rennes (dimanche 15h).

Même une victoire n’offre aucune garantie à l’En Avant, bon dernier à huit longueurs de Monaco, 17e et premier non-relégable, et cinq de Caen, barragiste.

Le Stade Malherbe, devant Reims, et l’ASM, à Nîmes, joueront donc samedi (20h00) avec la peur au ventre, comme Dijon, 19e, contre Strasbourg. Tout autre résultat qu’une victoire les placerait dans une situation délicate à deux journées de la fin.

Enfin, avec Neymar mais sans Kylian Mbappé, le Paris Saint-Germain va tenter de se ressaisir samedi à Angers (17h00) après une série de trois matches sans victoire.

Programme de la 36e journée de Ligue 1:

Vendredi:

(20h45) Saint-Etienne - Montpellier

Samedi:

(17h00) Angers - Paris SG

(20h00) Amiens - Toulouse

Caen - Reims

Nîmes - Monaco

Dijon - Strasbourg

Nice - Nantes

Dimanche:

(15h00) Rennes - Guingamp

(17h00) Lille - Bordeaux

(21h00) Marseille - Lyon

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires