Football anglais: une semaine délirante pour les Mauriciens

Avec le soutien de
Shehzaad Varsally et Yuvan Sooroojebally ont fait des pieds et des mains pour voir Liverpool-Barcelone, dans l'antre des Reds, le mythique stade d'Anfield, mardi.

Shehzaad Varsally et Yuvan Sooroojebally ont fait des pieds et des mains pour voir Liverpool-Barcelone, dans l'antre des Reds, le mythique stade d'Anfield, mardi.

Si le Brexit fait peur aux Anglais, les équipes de la FA Premier League ne sont pas prêtes à quitter l’Europe de sitôt! Liverpool et Tottenham, auteurs de remontées légendaires cette semaine, en demi-finale retour de la Ligue des champions, l’ont prouvé. Appuyés par Chelsea et Arsenal dans la Ligue Europa !

En Grande-Bretagne, la Première ministre (PM) Theresa May a comparé sa bataille avec Bruxelles sur le Brexit avec la remontada de l’entraîneur allemand de Liverpool, Jurgen Klopp. Tandis que notre PM, Pravind Jugnauth, a lui aussi fait les éloges des Reds à la radio, bien que papa SAJ soit un fervent de l’équipe ennemie, Manchester United ! Tout le monde s’y met…

Iqbal Aubdool à Anfield, mardi, lors du match opposant les Reds au Barça.

La prochaine finale de la Ligue des champions 100 % british LFC-Spurs (Liverpool Football Club et Tottenham Hotspur Football Club, pour les extraterrestres qui liraient ces lignes), le 1er juin à Madrid déchaîne les passions. De Liverpool à Maurice, en passant par des lieux aussi improbables que Malte, nos compatriotes vibrent comme jamais pour leurs équipes préférées.

Si Liverpool domine numériquement chez nous au hit-parade des célébrations vociférantes, dans la foulée de l’invraisemblable déculottée infligée au FC Barcelone à Anfield mardi, 4-0, les rares fans de Tottenham, à l’image de Teddy Maruthamuthee de Roches-Brunes, affichent aussi fièrement leurs couleurs.

«Pour être fan de Liverpool, il faut avoir le cœur solide», s’exclame Kalim Sokeechand.

Ils ont été rejoints par les supporters d’Arsenal et de Chelsea. Les équipes de ces derniers ont remporté les demi-finales retour de l’Europa League jeudi 9 mai au soir. Quatre clubs anglais pour deux finales de coupes d’Europe : une razzia historique !

«Barça krazé! »

«Je deviens fou. Népli éna lavwa. J’ai hurlé aux quatre coins de ma rue mercredi soir à 1 heure du matin. Mo pa sagrin monn lev tou vwazin.» Rassurez-vous, Teddy Maruthamuthee a bien toute sa tête, mais il se lâche à chaque victoire de Tottenham. Et tant pis pour les voisins ! Gadjacks d’avant match, pétards, défilé, il ne se refuse rien et nul ne pouvait le faire taire mercredi soir, lorsque ses Spurs ont éliminé l’Ajax Amsterdam, 3-2, au terme d’un scénario complètement dingue.

À Malte, deux Mauriciens, Shehzaad Varsally et Yuvan Sooroojebally, ont fait des pieds et des mains pour aller voir Liverpool-Barcelone, mardi, et découvrir pour la première fois Anfield, l’antre des Reds, après avoir obtenu des billets pour le match à la dernière minute.

Teddy Maruthamuthee était fou de joie, mercredi, dans les rues de Roches-Brunes.

«À 3-0 contre nous, je n’y croyais pas trop, surtout avec les absences de Salah, Firmino et Keita», raconte Shehzaad Varsally, «mais Anfield c’est vraiment quelque chose! À 2-0 pour Liverpool, on a senti que l’équipe était portée par une marée et que plus rien ne pourrait nous arriver. À partir de là Barça krazé ! Messi disparet net deziem mitan. Noun démont zot.» Happé par l’adrénaline de ce match fou, il confie ne pas avoir pu fermer l’œil de la nuit. Les supporters de Barcelone venus au match ont unanimement salué la qualité de l’équipe de Jurgen Klopp.

Mémorable Anfield

Même son de cloche au- près d’un autre témoin de ce match d’anthologie, Iqbal Aubdool, président du fanclub officiel de Liverpool à Maurice, qui était en tribune VIP. «C’est un exploit mémorable dont je me rappellerai toute ma vie. Anfield était vraiment en transe, l’équipe a été fantastique, mais moi j’y ai toujours cru. This is Liverpool !» a dit celui qui a eu la chance de passer à la télé à la fin du match, sur RMC Sport.

Teddy Maruthamuthee était fou de joie, mercredi, dans les rues de Roches-Brunes.

Retour à Maurice, du côté de Belle-Rose, ou une bande d’inconditionnels du LFC a suivi le match sur écran géant au LFC Hall. «C’était une soirée magique, comme Anfield qui est un terrain magique, kot bokou lékip inn trouv zecler», s’enflamme Kalim Sokeechand, surnommé Thor. «Pour être supporter de Liverpool, franchement, il faut avoir le cœur solide, parce qu’on passe par toutes les émotions, c’est pour ça qu’on dit ‘You’ll never walk alone’. Moi-même, souvent, je critique les choix de l’entraîneur, mais je reconnais que c’est un grand entraîneur. La victoire contre Barcelone restera pour moi comme le plus beau come-back de l’histoire, dans la même lignée que la finale d’Istanbul 2005

Ce dimanche, place à la 38e et dernière journée du championnat anglais où Liverpool (2e ) est au coude à coude pour le titre avec Manchester City (1er), supportée par tous les anti-Reds, sur qui elle compte un point de retard. Après une saison incroyable durant laquelle ces deux équipes ont rendu coup sur coup, le suspense demeure. Au bout de 29 ans d’attente, les Reds seront-ils enfin couronnés ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires