Pointe-aux-Piments: la fermeture de l’accès à la plage est illégale

Avec le soutien de
Fac-similé du document qui stipule que le promoteur Ramen Sawmynaden doit laisser libre l’accès à la plage de Pointe-aux-Piments.

Fac-similé du document qui stipule que le promoteur Ramen Sawmynaden doit laisser libre l’accès à la plage de Pointe-aux-Piments.

La décision du promoteur Ramen Sawmynaden de bloquer l’accès à la plage de Pointe-aux-Piments est illégale. C’est du moins ce que démontre un document en notre possession (voir fac-similé). Le bail accordé à la société stipule clairement que le promoteur doit laisser l’accès libre pour atteindre la plage en face.

Des habitants avaient envoyé une pétition aux autorités, la semaine du 22 avril, pour réclamer ce passage qu’ils utilisent depuis des années.

Selon notre enquête, ce projet a connu plusieurs péripéties depuis 2008. En cette année, une autre société, Sandonearth Ltd, obtient le bail. Elle a comme seul et unique actionnaire Foo Sun Way (Jean Claude) Foo Kune.

Terrain réalloué

Le bail entre le ministère du Logement et des terres et le premier promoteur est signé en juin 2012, après que les plans architecturaux furent approuvés par le département planning du ministère. Les choses en restent là car Foo Kune peine à trouver le financement pour mener à bien son projet

En 2014, Foo Kune vend 40 % de ses actions à Sawmynaden. Il n’y aura aucun transfert d’argent. Selon l’arrangement conclu entre les deux parties, Sawmynaden devait financer le projet et Foo Kune allait offrir le terrain en apport. Toutefois, les choses se tassent et il n’y a aucun développement.

Sauf que quelque temps après, Foo Kune apprend que le ministère a repris le terrain. Il n’a reçu aucune communication car, entre-temps, l’adresse postale de la société avait été amendée et les courriers atterrissaient chez Sawmynaden.

Ainsi, c’est avec étonnement que Foo Kune a appris récemment que le ministère a réalloué le même terrain à son ex-partenaire d’affaires. Seront dorénavant construites six villas sur ce qui était anciennement un terrain de foot.

Pertes & prêts

Toujours selon notre enquête, les relations entre Foo Kune et Sawmynaden datent de longtemps. Le patron de Change Express a, dans le passé, financé des projets de morcellement mis en chantier par Foo Kune.

Ce dernier aurait encouru d’énormes pertes et avait dû recourir à des prêts auprès de Ramen Sawmynaden pour rembourser les banques. Qui, en contrepartie, a repris les actions que détenait Foo Kune au sein des casinos Senator, dont Sawmynaden est le gérant.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires