BAI: Bhadain justifie ses pseudo-révélations

Avec le soutien de
Roshi Bhadain, en conférence de presse, ce lundi 6 mai, rejetant le blâme de la chute de la BAI sur (entre autres), le MMM et sa commission économique.

Roshi Bhadain, en conférence de presse, ce lundi 6 mai, rejetant le blâme de la chute de la BAI sur (entre autres), le MMM et sa commission économique.

Le problème du 1er-Mai, c’est qu’on doit encore écouter les discours les jours suivants, avec les conférences de presse des partis. Le Reform Party n’échappe pas à la règle.

Roshi Bhadain a tenu une conférence de presse, ce lundi 6 mai, pour répéter ce qu’il a dit dans son meeting. Comme les autres, il en est très satisfait…

Il a également essayé de se justifier par rapport à ses révélations qui n’en étaient  pas  vraiement unes sur le financement du Mouvement militant mauricien (MMM) et du Mouvement socialiste militant (MSM) par la BAI. «Les documents, tout le monde était au courant, mais la révélation c’est quand Laina Rawat a confirmé que Paul Bérenger a pris Rs 10 millions avec son père, le 6 novembre 2014», a lancé le leader du Reform Party.

Autre pseudo-justification : «Dans le meeting nous avons montré les virements bancaires sur le compte du MSM et que le MSM a pris de l’argent quand il était déjà au pouvoir, il n’y avait aucun événement.»

Egalement au menu, sa nouvelle entente avec Laina Rawat, fille de Dawood Rawat, ex-Chairman Emeritus de la défunte BAI. «Elle est venue confirmer que je n’ai rien à faire la dedans (NdlR : la chute de la BAI). » Il remet le blâme sur Bérenger, qui avait dit que la société d’assurances était un Ponzi Scheme dès 2013. «Moi et Laina Rawat nous sommes sur la même longueur d’onde sur quelque chose : nous disons qu’il faut montrer qui est responsable : Vishnu Lutchmeenaraidoo, Ramesh Basant Roi, André Bonieux et l’équipe MMM par derrière

Interrogé pour savoir quel regard il portait sur l’affaire maintenant, il a répondu que les responsables devaient prendre leurs responsabilités (…). «C’était un inside job. Notre but c’est de montrer kisanla in kraze. Lutchmeenaraidoo n’avait-il pas besoin de passer par le Conseil des ministres quand il a décidé de révoquer la licence de la Bramer Bank ? Pravind Jugnauth se cache. Il a fait le National Property Fund Ltd s’endetter pour payer les victimes de la BAI. La Banque de Maurice a injecté Rs 3,5 milliards pour rembourser les détenteurs des polices de la BAI. Pourquoi elle n’a pas mis ça à la Bramer pour la sauver ? La Bramer aurait flotté et la BAI n’aurait pas crashé

Sinon à part le passé, Roshi Bhadain a parlé du futur… enfin des promesses électorales. Dont un salaire minimum de Rs 15 000 par mois et d’autres sujets relatifs à l’éducation, la santé, l’abolition de la pension des députés. Mais comme tout cela est aussi aléatoire que le croisement sur Mars d’un lion avec un têtard, ce n’est pas la peine de s’étendre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires