Bambous: les jeunes se mobilisent déjà pour les Jeux des îles 2019

Avec le soutien de
Natty, Rose Anderson, Samuel Laridain et Brice L’Intelligent vivront cet évènement pour la première fois. © Farhan Dowlut

Natty, Rose Anderson, Samuel Laridain et Brice L’Intelligent vivront cet évènement pour la première fois. © Farhan Dowlut 

Les plus âgés conservent peut-être encore de vifs souvenirs des derniers Jeux des îles qui s’étaient tenus à Maurice en 2003. Toutefois, les plus jeunes de Bambous ne s’en rappellent pas. Certains étaient encore en bas âge alors que d’autres n’étaient peut-être pas nés. C’est la raison pour laquelle ils se mobilisent pleinement cette fois pour supporter les athlètes mauriciens. Pour eux, c’est une fierté. Ils vont vivre l’événement de plus près car une partie des épreuves se dérouleront à Bambous. Plusieurs jeunes que nous rencontrons dans le village sont débordants d’énergie, remplis d’enthousiasme et impatients de voir les choses sérieuses démarrer… Voilà le résumé de ce que pensent ces jeunes garçons et filles, âgés entre 17 et 23 ans. Ce groupe de jeunes a pris part à diverses activités organisées par le ministère des Sports durant ces dernières semaines. Pas plus tard que samedi dernier, ils se sont mobilisés et ont invité leurs semblables à se réunir en prévision des épreuves de ces jeux à Flic-en-Flac. Ces jeunes de Bambous ont même eu l’occasion de participer aux 14 disciplines inscrites au programme des jeux, y compris au Beach Soccer.

Samuel Laridain, 20 ans, ne cache pas sa joie à l’idée d’accueillir les athlètes de l’océan Indien dans son village. Pour lui, c’est une question d’honneur et de fierté. «Mo pou soutenir Moris… Moi-même je suis athlète et je sais parfaitement ce que cela fait de non seulement représenter son pays mais également de gagner pour son pays. Mes amis et moi nous nous préparons à l’avance pour les jeux. Djembe, ravanne, guitare, vuvuzela et pavillons quadricolores, on y pense déjà pour apporter tout cela au stade. Cette fois, je serai sur les gradins en train de scander les noms des athlètes mauriciens et je vous promets une ambiance torride. Alé-Moris», hurle-t-il.

Il en va de même pour Brice L’Intelligent, 19 ans, qui trépigne d’impatience. «C’est la première fois que je vais vivre une telle expérience. Je n’ai pas les mots exacts pour m’exprimer sauf qu’il est clair que ces Jeux des îles seront inoubliables. D’ailleurs, les travaux qui ont lieu en ce moment au stade de Bambous contribuent déjà à une ambiance patriotique et festive», dit-il. Rose Anderson, 22 ans, va fêter ça entre copains. «Je vais me joindre aux autres pour soutenir mon pays. J’imagine déjà la foule qu’il y aura pendant le mois de juillet ici. Bare ala nou vini», fait valoir ce jeune habitant de Bambous. Idem pour Natty, 17 ans, qui fait aussi partie de la bande qui promet de ne pas rater l’évènement et de se faire entendre à cette 10e édition des Jeux des îles 2019.

Les plus âgés aussi

Pour les plus âgés de la localité, ce sera en quelque sorte du déjà-vu. Ils étaient nombreux à savourer cet instant de gloire ensemble avec les participants. Et ont été particulièrement fiers quand Maurice a obtenu 20 médailles d’or en athlétisme en 2003. Vijay Sooruth, 39 ans, attend le mois de juillet en espérant que Maurice fera mieux cette année. Ce marchand de gâteaux et de plats mauriciens a tiré profit des jeux de 2003 et se frotte d’ores et déjà les mains. «J’ai eu beaucoup de clients en 2003 et je sais que ce sera pareil pendant le mois de juillet. Je vais en profiter. En même temps, je ne vais pas oublier de soutenir mon pays», explique-t-il.


Parcours de la flamme

La flamme quittera l’île soeur pour Rodrigues le 6 juillet. Ce n’est que le mardi 9 juillet que la flamme poursuivra son chemin, sortant de Macondé à 14 heures pour gagner le stade Germain Cormarmond vers les 19h30.


Le stade Germain Comarmond

Le stade est à 80 % rénové. Les travaux se poursuivent et devront bientôt être complétés.

Le stade Germain Comarmond est en rénovation pour abriter une partie de ces 10es Jeux, soit l’athlétisme et le handisport. Ce lieu peut accommoder jusqu’à 3 000 personnes. Selon une source au sein du comité organisateur, 80 % des travaux ont déjà été effectués et seront bouclés prochainement. D’ailleurs, une visite du chantier a eu lieu le 29 avril pour voir l’avancée des travaux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires