Grand-Bois: apporter du changement

Avec le soutien de
Vinay Roopun montre le terrain abandonné où il y a une fosse septique.

Vinay Roopun montre le terrain abandonné où il y a une fosse septique.

Comme le veut la tradition, Grand-Bois se trouve parmi ces villages que les pèlerins doivent emprunter pour converger vers Grand-Bassin à l’occasion du Maha Shivaratree. «Notre village est dans un état pitoyable»,avance Vinay Roopun, le président du conseil. Il y a tellement de problèmes qu’il ne sait par où commencer, ajoute-t-il.

Enhavi par les buissons, l’herbe qui n’est pas tondue et les déchets, le parcours de santé est méconnaissable.
Enhavi par les buissons, l’herbe qui n’est pas tondue et les déchets, le parcours de santé est méconnaissable.

Notre interlocuteur commence d’abord par le parcours de santé. Un parcours de santé à l’abandon. L’absence d’entretien a fait que le lieu a peu à peu été délaissé. En effet, les buissons sont de plus en plus envahissants, l’herbe n’est pas tondue et, de plus, des saletés qui traînent partout découragent les gens qui souhaitent encore se rendre au parcours de santé.

Cette porte reste ouverte 24 heures sur 24 heures.

«Pou bann madam tousala li pa safe, ou pu kapav marse ladan ou», confie le conseiller. Les habitants de Grand-Bois ambitionnent de redonner à ce lieu sa grandeur d’antan. Ils demandent donc aux autorités concernées de le nettoyer.

Plus loin, nous avons découvert quelque chose d’étonnant : une porte qui ne ferme jamais ! C’est l’entrée des toilettes du marché situées derrière le village Hall. «Comment les autorités peuvent-elles accepter un tel travail, c’est aberrant !» avance le président. «J’ai honte en tant que conseiller.»

Nitish Rangoo, habitant de la NHDC.

Par ailleurs, à côté de ces toilettes, il y a un terrain où l’on trouve des fosses septiques. Le conseiller estime également que les autorités ont complètement oublié que ce terrain nécessite un entretien et un nettoyage réguliers.

En effet, cela pose problème à tout le village, en particulier à ceux qui habitent la propriété NHDC. Nitish Rangoo âgée de 29 ans qui y habite, relate que «bannla bizin netway sa terin la, tou delo rant dan mo lakaz».

Toutefois, le conseiller du village tient à remercier les autorités concernées et la National Development Unit (NDU) pour le link road entre la old Savanne Road et le morcellement SIT. Vinay Roopun souhaite ainsi qu’elles tiennent leur promesse concernant la construction d’un nouvel incinérateur.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires