Agriculture: les plantations de piments affectées par un champignon

Avec le soutien de
Photo d’illustration : le piment se vend à Rs 200 le kilo.

Photo d’illustration : le piment se vend à Rs 200 le kilo.

Les derniers chiffres communiqués par la Small Planters Association (SPA) démontrent que le prix du piment a pris l’ascenseur. En cause: un champignon microscopique appelé l’anthracnose. Cette maladie affecte le piment quel que soit le stade de sa croissance. Selon le secrétaire de la SPA, Kreepalloo Sunghoon, ce champignon existe à Maurice depuis huit ans déjà. «La chaleur, la pluie et l’humidité sont les facteurs qui contribuent à sa propagation. Des agriculteurs ont même dû se débarrasser de la moitié de leur récolte.» Il conseille aux consommateurs de ne pas acheter beaucoup de piments en cette période. «Il faut les conserver dans un endroit sec, loin de toute humidité.»

Par ailleurs, le prix des légumes a augmenté dans son ensemble d’environ 17 %. «Mais d’ici le 15 mai, les prix devraient connaître une baisse. Les légumes recommencent à faire leur apparition sur le marché.» En attendant, les pommes d’amour se vendent toujours à Rs 100 la livre, alors que les carottes ont atteint Rs 70 la livre.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x