Apple: l’iPhone XI dévoilé par des fuites sur la toile

Avec le soutien de

Le prochain iPhone est attendu dans le monde en septembre. À cinq mois du lancement, les premiers «leaks» ont été publiés cette semaine au grand dam des fans de la marque à la pomme. Tour d’horizon des rumeurs…

Des détails concernant le très attendu iPhone XI commencent à fuiter. Des clichés révèlent la présence de trois modules photo placés en triangle à l’arrière de l’appareil. Trois modèles devraient débarquer pour prendre la suite des iPhones XR, XS et XS Max avec des écrans compris entre 5,8 et 6,5 pouces en diagonale.

Cette semaine le serial leaker OnLeaks s’est associé au site CashKaro afin de produire des rendus de ce à quoi devrait ressembler le prochain flagship d’Apple.

Ces rendus viennent confirmer de nombreuses rumeurs qui circulaient. Le nouvel iPhone devrait embarquer un triple module photo, information qui a notamment été obtenue grâce aux images des moules destinés à la fabrication des coques de protection. Les trois objectifs, inscrits dans un carré surélevé, seront disposés en triangle, le tout dans un dos en verre.

Ce qui ne change pas, c’est que le modèle intègrera toujours l’encoche centrale en haut de l’écran pour l’appareil photo frontal et le haut-parleur, et l’affichage en diagonale devrait mesurer 5,8 pouces. Le bouton du mode silencieux serait désormais vertical. L’appareil lui-même devrait mesurer 143,9 x 71,4 x 7,8 mm, avec une épaisseur maximale de 9 millimètres pour la caméra, et continuera à intégrer un port Lightning plutôt que USBC. Le site CashKaro a également publié une vidéo à 360° de leur rendu de l’iPhone XI.

Selon les rumeurs, il devrait y avoir trois modèles. Ils devraient tous embarquer un processeur A13 ; les versions 5,8 et 6,5 pouces passeraient à la technologie d’affichage OLED. Il s’agirait des successeurs des iPhones XS et XS Max.

D’après un autre leaker, Macotakara, Apple aurait bien l’intention de lancer trois nouveaux téléphones en fin d’année. Or, seuls deux d’entre eux seraient équipés du module photo à triple capteur évoqué depuis le début de l’année. Le troisième devrait donc se contenter d’un module plus conventionnel et se rapprochant sans doute davantage de celui des iPhones XS et XS Max.

Selon les informations qui traînent sur la toile, l’iPhone XI Max sera un peu plus épais encore et son châssis fera ainsi 0,4 mm de plus. Si l’on en croit les dernières rumeurs en date, l’iPhone XI devrait être doté d’une meilleure autonomie et d’une batterie de plus grande capacité.

Cette dernière rumeur sur les cinq prochains modèles d’iPhone semble confirmer qu’Apple n’a pas prévu de sortir un smartphone pliable la même année que tous ses concurrents. L’autre information qui manque à ces fuites de données, c’est la question de la 5G. Apple a déjà annoncé qu’il n’y aurait probablement pas de modèle d’iPhone compatible avec la 5G avant 2020. L’absence d’information sur une éventuelle compatibilité des iPhones XI et XI Max semble donc confirmer cela.

Le nouveau XR devrait avoir le même design que l’iPhone XI. Il serait question d’un dos en verre et d’un nouveau bouton pour le vibreur. Si d’autres modifications sont attendues, l’affichage sera toujours un écran LCD de 6,1 pouces. Côté design, l’iPhone XR 2019 aura une double caméra arrière selon de nouvelles rumeurs. Ce modèle d’entrée de gamme devrait voir le jour cet automne, aux côtés de deux nouveaux modèles OLED.

Comme sur l’iPhone X et l’iPhone XS, le prochain iPhone XR devrait avoir un objectif grand angle et un téléobjectif. Le modèle actuel ne possède qu’un seul objectif «grand angle». Si la rumeur se confirme, ce modèle d’entrée de gamme aura un zoom optique 2x et un mode portrait sans restriction. Le modèle de 2018 dispose d’un effet similaire au mode Portrait grâce à des algorithmes spéciaux.

Une chose est sûre, l’iPhone XI aura droit à un Keynote de Tim Cook pour la présentation en septembre. Trois à cinq smartphones sont en préparation.

Source : internet


Streaming: la guerre des plateformes de vidéo à la demande est lancée

Netflix, Disney+ et Apple TV+ vont bientôt se battre pour le contrôle d’un seul et même gâteau. Autant dire que chaque acteur fourbit ses armes et affine sa stratégie. Sur le papier, Netflix n’a pas peur. L’information est répétée en boucle par les responsables quand ils sont interrogés. S’agit-il vraiment d’une confiance démesurée ou d’une méthode Coué 2.0 ? Avec 149 millions d’abonnés, on comprend sa confiance. Mais cette force s’appuie sur un marché quasiment non concurrentiel.

Or, selon un sondage, qui a été publié il y a quelques jours, Netflix peut s’attendre à une petite hémorragie. Concrètement, 8,7 millions de personnes abonnées à Netflix à l’heure actuelle envisageraient de basculer sur Disney+ dès que ce- lui-ci sera disponible. Cela fait 12,3 % des sondés concrètement. Un chiffre fou avant même le lancement. Et 2,2 % pensent eux abandonner Netflix sans pour autant signer ailleurs.

Bien sûr, cette stratégie fera plaisir à Disney+ qui peut, c’est vrai, s’appuyer sur un immense catalogue. Mais d’un point de vue économique, Netflix peut déjà commencer à réfléchir à une stratégie. Le coût est estimé à 116,9 millions de dollars (Rs 4,167 milliard) par mois. Dans le même temps, il y a une volonté d’augmenter le tarif des abonnements déjà en place dans certains pays. Selon les premières annonces, Disney+ sera moins cher que Netflix. Pour réussir à faire la différence, Netflix devra donc changer de stratégie. Continuer à investir dans des contenus locaux semble une évidence, mais pas vraiment sûr que cela suffira. Face au géant Disney+, Netflix pourrait bien se retrouver dans le rôle inattendu du challenger. Si Apple TV+ réussit à frapper fort en arrivant, la situation sera encore plus compliquée.

Disney veut prendre le contrôle de Hulu

Et Hulu dans tout ça ? Comme l’indique le site américain CNBC, Disney possède actuellement 60 % des parts de Hulu et la société Comcast dispose actuellement de 30 %. Néanmoins, cela pourrait bientôt changer, car les entités songent à un accord permet- tant à Disney de racheter les parts de cette dernière.

Il n’est pas si étonnant que Disney songe actuellement à racheter ces 30 %, puisque le groupe a récemment dévoilé son propre service de streaming Disney+, dont le lancement est prévu pour le mois de novembre aux USA. En conséquence, devenir actionnaire de Hulu lui offrirait la possibilité de pouvoir refondre Hulu en fonction de son offre principale. Il ne serait donc pas étonnant que la firme intègre les contenus de ce dernier à son service pour avoir une offre plus globale et différents bouquets.

Disney serait alors en possession de son propre service de streaming Disney+, ESPN+ ainsi que Hulu. Dès lors, il serait un concurrent de poids pour son rival Netflix, qui domine le marché du streaming pour l’instant, du moins jusqu’au lancement de la plateforme de Disney. Seulement, l’accord entre Disney et Comcast est loin d’être validé, puisque la chaîne NBC Universal, qui est la propriété de ce dernier, prévoit de lancer sa plateforme de streaming elle aussi. Si elle venait à revendre ses parts, elle aurait alors certainement plus de difficulté à concurrencer celui qui se prépare à devenir l’un des géants du streaming dans les mois à venir.

Disney+ s’articule autour des grands contenus populaires de la firme américaine, c’est-à-dire ses productions, mais aussi Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. De plus, l’entreprise a annoncé des tarifs moins chers que ceux de Netflix, avec un abonnement à 6,99 dollars (Rs 250) – pour un tarif annuel de 70 dollars (Rs 2 495) – contre 8,99 dollars (Rs 320) pour son rival.

Source : internet


Sur le web gadget: Windows 10 : le bon vieux Paint ne sera finalement pas abandonné

L’application Paint devait normalement disparaître dans Windows 10. Mais Microsoft en a décidé autrement ! L’application restera disponible aux côtés de Paint 3D. «Cette version de Paint sera bientôt remplacée par Paint 3D. Classic Paint sera alors disponible dans la boutique.» C’était le message qu’on apercevait sur l’écran d’accueil quand on ouvrait l’application Paint après la mise à jour Windows 10 Fall Creators Update (v1709) d’automne 2017.

En effet, Microsoft avait initialement prévu d’abandonner cette version afin de proposer une autre plus moderne : Paint 3D. Mais ce ne fut finalement pas le cas ! D’abord, l’avertissement a curieusement disparu, laissant a priori comprendre que Classic Paint a été définitivement supprimé. Mais c’est le contraire qui se passe maintenant ! Le géant de Redmond a annoncé que l’ancienne version de l’application continuera à être proposée sur Windows 10, au côté de la nouvelle.

Windows 10 : Classic Paint survivra aux côtés de Paint 3D

C’est Brandon LeBlanc, responsable principal du programme Windows Insider, qui a fait part de la bonne nouvelle aux fans du bon vieux Paint. Selon ses dires, «MSPaint sera proposé avec Windows 10 v1903. Il restera pour l’instant dans Windows 10». Comprenez bien que le responsable a ici mis l’accent sur le «pour l’instant». Il n’est ainsi pas sûr que cette ancienne version restera à jamais dans Windows 10 où ce n’est que temporaire.

Windows 10 ou temporairement ? 

Quoi qu’il en soit, le message d’alerte suivant demeure visible dans l’onglet Accueil en ce moment : «Paint va bientôt migrer vers le Microsoft Store. Ne vous inquiétez pas : son téléchargement sera toujours gratuit, même après sa migration».

Source : presse-citron.net


Gadget: Beoplay A9 l’enceinte la plus complète du moment

La Beoplay A9 est un système musical tout-enun pour jouer des contenus sur d’autres enceintes compatibles Multiroom pour une expérience audio inégalée. La Beoplay A9 est compatible avec Google Chromecast intégré et avec la technologie BeoLink Multiroom et peut être facilement associée à la Beoplay A6 et à la Beoplay M5.

On retrouve deux haut-parleurs pour aigus, offrant une puissance de 80 watts, deux autres de 80 watts et un haut-parleur de grave de 160 watts.

Pour augmenter ou diminuer le volume. Posez une main sur le capteur situé en haut de l’appareil pendant quelques secondes pour couper le son. Tapotez à droite pour passer au morceau suivant et à gauche pour revenir au morceau précédent. Pour activer la dernière source écoutée, tapotez brièvement au centre.

Beoplay A9 possède un connecteur USB compatible avec l’iPod, l’iPhone et l’iPad. Il y a une entrée line-in et un port Ethernet. Également, il y a le line-in ou l’optical combi jack.

Le système multiroom utilise la technologie Wifi, soit le WLAN - 802.11b/g/n (2,4 GHz et 5 GHz). Plusieurs outils sont à disposition, soit Apple AirPlay, Streaming sans fil DLNA et le Bluetooth 4.0. Plusieurs applis sont compatibles, soit Spotify, TuneIn, Deezer, Chromecast et AirPlay 2. C’est IOI Ltd qui représente la marque danoise à Maurice. Son prix : Rs 99 000.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires