Avengers Endgame: une fin triomphale et bouleversante

Avec le soutien de
En 2008, Iron Man naissait sur nos écrans et dans nos coeurs.

En 2008, Iron Man naissait sur nos écrans et dans nos coeurs.

Résumé: Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce 22e film des Studios Marvel, grande conclusion de l’Infinity Saga.

La note : 10/10

En 2008, Iron Man naissait sur nos écrans et dans nos coeurs, et avec lui le Marvel Cinematic Universe (MCU) faisait ses premiers pas. Pour reprendre les termes de Nick Fury, «un plus grand univers» s’ouvrait alors non seulement à Tony Stark, mais aussi à tous les fans de superhéros. Onze ans et 22 films plus tard, le MCU ferme ce premier chapitre de bien belle manière avec le magnum opus des frères Russo qui réussissent le tour de force de mettre un terme à la saga des pierres d’infinité avec un film d’une beauté, d’une intensité et d’une émotion rarement égalées dans ce genre. Un vrai triomphe.

Par où commencer ? Reprenons la formule Marvel et commençons par les personnages, puisque c’est sur eux que repose tout l’édifice du MCU. Là encore, ils sont au coeur du récit des frères Russo et le spectateur, le fan, vit avec eux chaque moment de doute, chaque moment de peine, chaque triomphe mais aussi chaque échec. On se retrouve aussi surpris, parfois, par des personnages que l’on pensait déjà connaître sous toutes les coutures, surtout grâce aux talents des acteurs qui les incarnent.

Chris Hemsworth fait montre une nouvelle fois de son aptitude pour la comédie avec un Thor des plus surprenants, alors que Scarlett Johansson joue une Black Widow brisée, au bout du rouleau mais qui s’accroche au peu qui lui reste avec une détermination féroce. Face à eux, le duo sur qui reposent les Avengers (et donc par extension le MCU) : Tony Stark, le cerveau, et Steve Rogers, le coeur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Robert Downey Jr. et Chris Evans donnent tout dans ce film. Écorché vif, Tony Stark est électrique et électrisant dès sa première séquence, abandonnant même sa verve habituelle pour laisser place à une boule d’émotions et d’énergie. Égal à lui-même, Steve Rogers reste la boussole morale de l’équipe et du film, altruiste et courageux, il est le plus méritant des Avengers. Autour d’eux gravitent une armée de personnages secondaires, certains très attendus et d’autres très surprenants, mais les frères Russo arrivent à donner à chacun d’entre eux au moins un petit moment pour briller, ce qui relève du miracle.

L’autre force de ce film, c’est son script. Le film a beau durer trois heures, le spectateur verra à peine le temps passer tant ce récit est intense et intéressant. Mêlant avec une dextérité déconcertante humour, émotion et action, le film passe sans arrêt d’une aventure à une autre, d’un groupe de personnages à un autre. Il est donc impossible de se reposer un instant et de laisser retomber les émotions ; celles-ci montent crescendo, jusqu’à l’ultime affrontement, la lutte entre le bien et le mal qui a des allures de fin du monde mais qui est, au final, particulièrement satisfaisante. Incroyablement ambitieux – en matière de taille, de récit, d’effets spéciaux et de nombre de personnages – cet Avengers Endgame est l’équivalent de la trilogie du Seigneur des Anneaux condensée en un seul film. Une pure folie qui ne devrait pas fonctionner mais qui dépasse toutes les attentes.

Les fans, en particulier, seront ravis. Ceux qui ont investi leur temps et leurs émotions dans ces histoires et ces personnages, depuis l’époque de leur apparition dans les bandes dessinées ou depuis la création du MCU, sont récompensés avec ce film bourré d’hommages et de petits clins d’oeil visiblement destinés aux aficionados. Comment les frères Russo arrivent-ils à assembler toutes ces composantes pour faire un film non seulement cohérent, mais aussi réellement beau et divertissant ? Mystère. Quoi qu’il en soit, le résultat est là : Marvel a réussi son pari de créer un univers gigantesque, peuplé de personnages originaux, et cet Avengers Endgame est la cerise sur le gâteau. Une très très belle cerise, à consommer sans modération. À voir absolument.

Fiche technique

 
 

Genre: Superhéros, aventures
Durée: 3 h 02
De: Joe et Anthony Russo
Avec: Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Don Cheadle, Paul Rudd, Brie Larson, Karen Gillan, Danai Gurira, Bradley Cooper, Josh Brolin
Salles: MCine Trianon, Flacq, Novely, Star Caudan, La Croisette, Bagatelle, Cine Metropolitan

En salles

Escape Game

 
 

L’histoire en une ligne: Six personnes se retrouvent dans une situation incontrôlable où seule leur intelligence leur permettra de survivre…
Titre original: Escape Room
Genre: Thriller
Durée: 1 h 40
De:
Adam Robitel
Avec: Taylor Russell, Logan Miller, Deborah Ann Woll, Tyler Labine, Jay Ellis, Nik Dodani
Salles: Star Bagatelle

Shazam

 
 

L’histoire en une ligne: Billy Batson, un orphelin de 14 ans, se voit confier tous les pouvoirs d’un vieux sorcier, dont la capacité de se transformer en super-héros en criant «Shazam !»…
Genre: Superhéros, aventures
Durée: 2 h 15
De: David F. Sandberg
Avec: Zachary Levi, Mark Strong, Asher Angel, Jack Dylan Grazer, Djimon Hounsou
Salles: Star La Croisette, Bagatelle

Dumbo
 

 
 

L’histoire en une ligne: Un ancien acrobate équestre revenu de la guerre se retrouve à devoir s’occuper seul de ses enfants, et aussi d’un éléphanteau aux grandes oreilles qui est capable de voler…
Genre: Famille, aventures
Durée: 1 h 55
De: Tim Burton
Avec: Colin Farrell, Michael Keaton, Danny DeVito, Eva Green, Alan Arkin
Salles: Star Bagatelle, La Croisette

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires