Sentence de Michel de Ravel : le DPP fait appel

Avec le soutien de
Michel de Ravel de l’Argentière a évité la prison, mercredi 24 avril alors qu’il a été reconnu coupable d’attentat à la pudeur sur huit mineures.

Michel de Ravel de l’Argentière a évité la prison, mercredi 24 avril alors qu’il a été reconnu coupable d’attentat à la pudeur sur huit mineures.

L’espoir des victimes ne sera pas déçu. Le Directeur des poursuites publiques (DPP) vient de faire appel, ce vendredi 26 avril, de la sentence infligée à Michel de Ravel de l’Argentière.

Dans l’appel logé en Cour suprême, il se dit «aggrieved by and dissatisfied with a judgment delivered by Her Honour, the President of the Intermediate Court (…). The sentence imposed by the learned Magistrate was unduly lenient and wrong in principle”.

Le DPP estime que la magistrate a commis une erreur en ne faisant pas la distinction entre les plaidoiries non-coupable et coupable de l’accusé.  

Il donnera d’autres raisons en temps voulu.

Une pétition avait d’ailleurs été lancée à la suite de cette condamnation, mercredi 24 avril, pour demander à la magistrate de revoir sa sentence.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires