Un Indien menace sa femme en prétendant avoir été terroriste au Cachemire

Avec le soutien de
L’épouse a rapporté l’affaire au poste de police de Plaine-Verte, jeudi 25 avril.

L’épouse a rapporté l’affaire au poste de police de Plaine-Verte, jeudi 25 avril.

«Au Cachemire j’ai créé un grand désordre avant de partir. Ici aussi avant de m’en aller, je vais tout détruire.» C’est, en substance, ce qu’aurait déclaré un mari indien à son épouse mauricienne, hier, jeudi 25 avril.

L’homme de 48 ans a fait comprendre à sa femme que lorsqu’il était dans son pays, il a fait un attentat à la bombe qui a causé de lourds dommages. Il faisait référence à une «explosion» en utilisant le mot «dhamaka».

Son épouse a rapporté l’affaire au poste de police de Plaine-Verte, le même jour. Elle est mariée à ce commerçant depuis 14 ans. Ils se sont bagarrés, et dans un moment de colère, le mari lui a lancé qu’elle ne connaissait même pas son vrai nom au Cachemire, qu’elle ne le connaissait même pas, ni ce dont il était capable.

Verbatim, il lui a lancé : “Agar jaounga sub barbaad karke jaounga, you don’t know who I am, you don’t even know my real name in Kashmir, the same way mein dhamaka karke nikkla, yahan bhi sub barbbad karke jaounga.

La femme se sent donc menacée, elle et sa famille.

De quoi apporter de l’eau au moulin de Pravind Jugnauth et son Immigration Act ? En tout cas, le mari est resté tranquille pendant 14 ans…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires