Gastronomie: blanchette dépose ses valises à Maurice

Avec le soutien de
De g.à dr., Malik, Maxime et Yannis Alary.

De g.à dr., Malik, Maxime et Yannis Alary.

Le Shangri-La’s Le Touessrok Resort & Spa accueille jusqu’au 19 mai, Blanchette, un des bistros français les plus huppés de Londres. Maxime Alary, un des fondateurs, parle de cet établissement.

Jusqu’au 19 mai, les gourmets sont appelés à découvrir les mets de Blanchette, restaurant français situé dans le centre de Soho à Londres, qui a posé ses valises au Shangri-La’s le Touessrok Resort & Spa. L’établissement hôtelier, situé à Trou-d’Eau-Douce, vous invite à ce restaurant éphémère. Fondé en 2013 par trois frères de nationalité française, à savoir Maxime, Yannis et Malik Alary, le restaurant porte le nom de leur mère. «Le ShangriLa’s Le Touessrok Resort & Spa nous a contactés car l’établissement désirait proposer un pop-up français, authentique et simple durant les vacances de Pâques. Nous sommes venus une première fois pour visiter l’établissement et le chef du Shangri-La’s Le Touessrok nous a fait une dégustation de spécialités mauriciennes. C’est là que j’ai découvert des poissons de chez vous mais qui ressemblent aux rougets que l’on retrouve sur les côtes européennes. Quand j’ai goûté ce poisson pour la première fois, cela m’a vraiment donné l’envie de venir cuisinier à Maurice», raconte Maxime Alary, qui ajoute que «Blanchette est basé à Londres. C’est un restaurant familial. Nous promouvons un concept de partage. Le principe vient de notre mère qui nous a toujours enseigné à partager. Le concept de partage français dans la restauration n’existait pas à Londres. Nous étions les premiers à le faire. Londres était un marché qui nous correspondait. À l’époque, dans la capitale britannique, si vous vouliez manger français, il fallait vous rendre dans des restaurants étoilés tels que chez Alain Ducasse. Comme je m’étais installé à Londres et que mon frère Yannis vivait à New York, je l’ai convaincu de venir me rejoindre car je sentais que Londres allait devenir une destination gastronomique. Le présent me donne raison. Londres est maintenant la destination européenne de la restauration. Les plus grands chefs au monde s’installent à Londres. Puis mon autre frère Malik, est venu par la suite, se joindre à nous. Comme il crée de la musique pour les grands hôtels à travers le monde, il est responsable de l’ambiance musicale au sein de notre établissement.»

Parlant de la cuisine que propose Blanchette, notre interlocuteur explique: «Nous proposons une technique de cuisine, qui est française, c’est-à-dire que la cuisson est faite à très basse température. Le concept est un concept de partage mais avec des plats gastronomiques, c’est-à-dire que nous avons des petits plats, qui arrivent au milieu de la table et qui se partagent avec les convives. Nous proposons une carte avec quatre options, soit les snacks, les poissons, les viandes et les légumes. Et le choix est vôtre. Si c’est un concept de partage que nous mettons en avant, il faut toutefois dire que ce ne sont pas de gros plats qui sont servis. Nous restons quand même dans une cuisine gastronomique. C’est vraiment une technique de cuisine étoilée.»

Pour leur visite à Maurice, les trois frères sont accompagnés de leur chef Tam Storrar, qui travaille en étroite collaboration avec l’équipe du Republik Beach Club & Grill, l’un des principaux restaurants du Shangri-La’s Le Touessrok. Pour cette première à Maurice, Maxime Alary fait ressortir qu’ils sont arrivés à recréer l’ambiance conviviale et chaleureuse de leur restaurant de Soho à Maurice. «L’un des éléments importants de Blanchette c’est l’accueil. Nous avons mis en place un concept où les propriétaires travaillent vraiment. Nous sommes donc à 100 % en salle avec l’équipe du Sangri-La’s Le Touessrok. Nous avons réussi à créer une présentation différente sur les tables, les fleurs ont changé, nous avons ramené quelques touches et nous faisons aussi beaucoup de service à table», souligne-t-il.

Qu’en est-il des produits utilisés pour ce restaurant éphémère ? «Tous les produits que nous servons au cours de ce pop-up culinaire sont locaux. Nous avons réussi à trouver le maximum d’ingrédients sur l’île Maurice. Les plats ont une touche mauricienne mais nous avons gardé quand même nos signatures. La majorité des plats que nous proposons sont des plats que nous servons dans notre restaurant à Londres. On les a retravaillés avec des produits locaux. Nous avons des snacks dont la sauce a été retravaillée à base d’épices et de légumes d’ici pour une touche plus locale», explique notre intervenant.

Au cours de ce pop-up au Shangri-La’s Le Touessrok, les frères Alary proposent sept snacks à déguster en entrées, puis une sélection de cinq poissons, quatre viandes, cinq légumes et une sélection de six desserts. Les spécialités de Blanchette que vous pourrez découvrir durant cet événement sont: «Des beignets de fromage avec un confit d’oignons que l’on réduit pendant à peu près six heures. Ils sont servis en snacks et notre plat signature est celui concocté à base d’agneau, qui demande une cuisson de 48 heures. Nous cuisons l’épaule d’agneau dans son jus. Puis, nous faisons une marinade d’anchois et nous la proposons en ballotin, qui sera recuit par la suite dans le jus d’agneau. C’est un plat très délicat, qui est servi avec une sauce à l’oignon. C’est un plat particulier qui demande beaucoup de technique. Il faut être patient et le planifier à l’avance pour avoir le résultat escompté. C’est très savoureux. Nous avons également un plat signature en poisson, qui est la bisque façon provençale. Nous l’avons fait avec des poissons locaux. Nous avons un petit secret toutefois dans la recette. Au lieu d’utiliser du poivron, nous utilisons beaucoup de carottes et du céleri et nous rajoutons du safran. Cela donne un côté plus onctueux».

Si le temps de ce pop-up, la cuisine de Blanchette s’adapte aux ingrédients de Maurice, les fondateurs du restaurant comptent bien garder quelques-uns des souvenirs de notre île. «Les ingrédients que j’ai découverts ici m’inspirent pour mes plats en Angleterre. Il y a les piments et le cœur de palmier, qui sont extraordinaires. C’est une île pleine de trésors, surtout au niveau de l’océan. C’est vraiment exceptionnel. Quand je rentre à Londres, je vais recréer les plats que j’ai concoctés ici. Ce sera bientôt l’été en Europe et la fraîcheur que nous avons trouvée ici c’est ce qu’il nous faut pour nos clients à Londres. Je sais que les gens vont adorer.»

La carte proposée actuellement est toutefois appelée à changer durant le mois que durera ce pop-up gastronomique. «Entre-temps, nous allons visiter les marchés et découvrir d’autres produits que nous ne connais- sons pas encore», conclut Maxime Alary. Les plats sont à la carte et ils sont disponibles au déjeuner comme au dîner au restaurant Republik Beach Club & Grill. Un menu de dégustation vous est également proposé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires