Décès de Lindsay Aza: «Ce n’est pas un cas d’homicide» dit le Dr Gungadin

Avec le soutien de
Lindsay Aza avait été retrouvé suspendu à une poutre à son domicile le 1er octobre 2012.

Lindsay Aza avait été retrouvé suspendu à une poutre à son domicile le 1er octobre 2012.

«Je n’ai aucune raison de croire que c’est un cas d’homicide.» Le Dr Sudesh Kumar Gungadin a été catégorique lors de sa déposition dans le cadre de l’enquête judiciaire initiée suite a décès du travailleur social Lindsay Aza. Le médecin légiste était en Cour de Pamplemousses ce lundi 22 avril.

Contre-interrogé par Me Erickson Mooneapillay qui représente les intérêts de la famille du défunt, le Dr Sudesh Kumar Gungadin concède toutefois que la façon dont le corps a été retrouvé est bizarre. «Ce genre de pendaison est certes bizarre mais pas impossible» dit le Dr Gungadin. Pour rappel, le travailleur social avait été retrouvé pendu, mais ses pieds touchaient le sol. «Même si quelqu’un souhaite mettre fin à sa vie par pendaison, ses pieds peuvent toucher le sol» a réitéré le médecin légiste.

Pour rappel, le rapport médical produit en cour a  confirmé que Lindsay Aza est mort d’une strangulation. Le travailleur social avait été retrouvé pendu à son domicile le 1er octobre 2012.  Dans un premier temps, la police avait privilégié la thèse du suicide. Toutefois, la famille du président de l’ONG Elan avait rejeté cette éventualité, réclamant une nouvelle enquête car avait relevé plusieurs zones d’ombre entourant sa mort.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires