Allemagne: Süle délivre le Bayern et met la pression sur Dortmund

Avec le soutien de
Courte victoire du Bayern Munich 1-0 sur Werder Brême, grâce à un but signé Niklas Süle (N.4), le 20 avril 2019 à Munich.

Courte victoire du Bayern Munich 1-0 sur Werder Brême, grâce à un but signé Niklas Süle (N.4), le 20 avril 2019 à Munich.

Le Bayern Munich a accru samedi son avance en tête du championnat d’Allemagne, après sa victoire laborieuse sur le Werder Brême (1-0), mettant la pression sur le Borussia Dortmund, 2e à quatre points, qui affronte Fribourg dimanche.

Le BVB n’a désormais plus le droit à l’erreur: sur le terrain de Fribourg, certes 13e mais qui demeure la dernière équipe à avoir tenu en échec le Bayern (1-1, le 30 mars), les hommes de Lucien Favre devront s’imposer pour rester dans le rythme imposé par le géant bavarois.

Car le «Rekordmeister», à la peine face à une équipe du Werder bien organisée autour de son gardien Jiri Pavlenka, héroïque samedi, a enchainé un troisième succès de rang en championnat. Et peut remercier son défenseur Niklas Süle, auteur du seul but du match à un quart d’heure de la fin.

«Ça aurait été mieux si on avait concrétisé plus d’occasions mais on méritait de gagner», a confié sur Sky l’entraîneur du Bayern Niko Kovac.

Mais que ce fut compliqué! L’absence de Manuel Neuer, victime d’une déchirure musculaire au mollet et sur la touche plusieurs semaines, n’explique pas tout.

Le Bayern a poussé, poussé mais s’est montré bien trop maladroit pour tromper un Pavlenka XXL. Au total, les Munichois ont frappé vingt-huit fois au but mais le gardien du Werder a tenu bon. Jusqu’à la 75e minute et la frappe, légèrement déviée, de Süle.

Robert Lewandowski, une fois n’est pas coutume, est resté muet. Et même l’exclusion de Milos Veljkovic avant l’heure de jeu (58e), au cœur de la domination bavaroise, n’a rien changé. Pas plus que l’entrée de Franck Ribéry (70e).

Vingt-huit frappes

Les Bavarois, qui avaient pourtant passé 36 buts au Werder lors de leurs cinq dernières visites, se sont en effet montrés trop maladroits. Tour à tour, Thiago Alcantara (15e), Thomas Müller (22e, 70e), Joshua Kimmich (23e), Serge Gnabry (26e, 44e, 52e, 54e), Lewandowski (32e, 49e, 57e, 76e, 85e), David Alaba (69e) Leon Goretzka (92e) ou Renato Sanches (90e) ont ainsi raté le coche.

Dans les autres rencontres de la soirée, Augsbourg s’est donné un peu d’air dans la lutte contre la relégation en dominant largement un adversaire direct, le VfB Stuttgart de Benjamin Pavard (6-0), désormais 16e à six longueurs de Schalke 04, premier non-relégable.

Le Français Jean-Philippe Mateta s’est lui offert un doublé devant Düsseldorf, qui permet à Mayence (3-1) de grimper à la 11e place au classement, un point derrière ses adversaires du jour.

Enfin, le Bayer Leverkusen s’est offert Nuremberg (2-0) et s’est replacé dans la course pour l’Europe en doublant Hoffenheim, 7e, qui affronte Schalke plus tard dans la soirée.

Dimanche, pour la suite et la fin de cette 30e journée, Dortmund affronte Fribourg, donc, avant le déplacement de la lanterne rouge Hanovre au Hertha Berlin.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires