JIOI 2019 - Priscilla Chery: «J’étais redevenue la lionne du tatami»

Avec le soutien de
Priscilla Chery a obtenu deux médailles d’or lors des Jeux des îles de 2003.

Priscilla Chery a obtenu deux médailles d’or lors des Jeux des îles de 2003.

«Les meilleurs JIOI pour moi ont été les JIOI de 2003. Ils se déroulaient chez nous à l’île Maurice. Pour moi, c’étaient les meilleurs Jeux. Il régnait une très bonne ambiance et je conserve de très bons souvenirs avec l’équipe nationale. C’était merveilleux de refaire la compétition avec les anciens de l’équipe nationale. Il y avait une belle amitié et on était une grande famille. Pour moi, tous les éléments étaient réunis pour que je fasse de beaux JIOI en 2003.

Je dois admettre que c’était dur car je devais perdre 15 kilos pour gagner ma place dans la sélection chez les moins de 70 kg. Et avec beaucoup de courage, j’ai pu le faire en deux mois et demi et respecter ainsi les critères de sélection.

J’ai souffert physiquement et mentalement car je devais être en forme physiquement et mentalement. Je me donnais à fond pour atteindre mes objectifs. Je me lançais des défis à moimême. Je voulais me surpasser. C’est grâce à cela que je me suis redécouverte. J’ai découvert que j’étais encore plus courageuse car ce n’était pas évident d’affronter tout ça en tant que femme et mère de famille.

La judoka récompensée par Cassam Uteem.

C’était une fierté de remporter deux médailles d’or. Une en individuel et l’autre en équipe. C’était la toute première médaille que l’équipe féminine ait pu faire pareil honneur à la discipline. Sur le tatami, j’étais redevenue la Priscilla Chery d’avant, la lionne du tatami,  et tout ça grâce à mes sacrifices et ma force de caractère.

Mais il m’arrivait souvent de pleurer après les séances d’entraînement tellement c’était dur. Je craquais mais heureusement j’avais le soutien de ma famille, de mes enfants et de mes coéquipières.

Les forces adverses étaient les judokas des autres îles, surtout de la Réunion. Le public a joué un rôle primordial dans mon succès car il me poussait toujours plus loin. Tout le monde était solidaire avec nous. Le peuple mauricien nous soutenait.

Après la compétition, on se sent libérée, la pression tombe. Je pleurais de joie car j’étais contente d’avoir atteint mon objectif. Ma fierté était encore plus grande car j’avais fait honneur encore une fois au pays. J’étais proud to be Mauritian.

Aujourd’hui, j’éprouve encore de la joie et de la fierté d’avoir représenté mon pays à ce qui fut mes derniers Jeux des îles. J’ai atteint mon objectif et j’ai terminé ma carrière de haut niveau en apothéose.

J’ai une pensée spéciale pour Michael Glover car c’est grâce à lui que j’avais repris la compétition pour les JIOI de 2003. Il avait cru en mes compétences. Encore merci à ce grand monsieur. Vive le sport mauricien ! Vive les JIOI 2019 ! Bonne chance au Club Maurice.»

 

Palmarès

Nom : Chery Priscilla Nicole
Médaille d’or Championnat d’Afrique 1994 en Tunisie.
Médaille d’or aux Jeux africains de 1995 à Harare au Zimbabwe.
Médaille d’or en individuel aux JIOI de 1993, 1998 et 2003.
Médaille d’or en 2003 dans la compétition par équipe.
 

Publicité
Publicité

Les jeux arrivent à grands pas! Ne ratez rien des préparatifs des Jeux des îles de l'océan Indien avec notre dossier spécial ! Retrouvez les dernières nouvelles sportives de la région, des photos et vidéos, ainsi que tout plein d'autres informations ! Alé Moris!

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires