Future Textiles: Callichurn met en cause Ram Mardemootoo

Avec le soutien de
Le ministre du Travail a tenu un point de presse à l’issue de sa rencontre avec les représentants de la défunte usine Future Textiles, ce vendredi 19 avril.

Le ministre du Travail a tenu un point de presse à l’issue de sa rencontre avec les représentants de la défunte usine Future Textiles, ce vendredi 19 avril.

Le ministre du Travail ne s’explique pas comment Future Textiles a bien pu être gérée. Puisqu’elle était profitable, elle n’aurait pas dû fermer. A l’issue d’une réunion avec des employés et représentants de l’usine, ce vendredi 19 avril au matin, Soodesh Callichurn rappelle qu’une enquête a été initiée par les autorités pour comprendre comment la société était gérée. «Elle était profitable et subitement, elle a fermé. Il y avait des commandes de Rs 40 millions, non honorées on purpose.»

«Nous emmènerons les coupables devant la justice s’il s’avère qu’ils ont fauté, de sorte à ce qu’il ne puissent plus opérer de compagnie.» Il cible ainsi sans le citer le directeur de Future Textiles, Ram Mardemootoo, récidiviste en fermeture d’usine, après l’épisode RS Denim.

Concernant travailleurs, le ministre leur a donné l’assurance qu’il travaillait avec le liquidateur, Pricewaterhouse Coopers, pour leur proposer un package comprenant leur temps de service, après avoir évalué les biens de la société. Il demande un délai un mois et demi. Les salariés expatriés pourront soit rejoindre une autre compagnie soit regagner leur pays. Les Mauriciens sont invités à entrer dans le Workfare Programme lundi.

Lalwa protez patron

En réaction, le syndicaliste Atma Shanto dit qu’il va continuer à demander au gouvernement de répondre sur la question de sécurité d’emploi et des amendements à la loi du travail. «Lalwa ki protez patron pou ferm lizin.» 

Concernant la gestion de l’usine, il évoque le chiffre de Rs 23 millions qui circule au sujet d’un transfert d’argent vers Madagascar. «Le ministre parle encore d’enquête alors que des chiffres circulent déjà. Nous espérons qu’elle sera menée jusqu’au bout.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires