Kidnapping à Calebasses: «Nou ti pé badiné», disent les suspects

Avec le soutien de
Jean Daniel Marie et Jean Emilio Bundhoo  ont été relâchés sur parole après leur interrogatoire

  Jean Daniel Marie et Jean Emilio Bundhoo  ont été relâchés sur parole après leur interrogatoire  

Ils étaient recherchés depuis lundi après avoir kidnappé un jeune de 17 ans à Calebasses. Après plus de 24 heures, la police a appréhendé, mardi, Jean Emilio Bundhoo et Jean Daniel Marie, deux habitants de cité Ste-Claire, Goodlands, âgés de 18 ans. «Nou ti pé badiné», ont-ils dit aux enquêteurs.

Jean Daniel Marie et Jean Emilio Bundhoo étaient à bord d’une BMW lorsqu’ils ont enlevé un adolescent habitant Calebasses qui marchait en compagnie de son ami de 15 ans également et qui habite la région. Ce dernier a réussi à prendre la fuite et a, par la suite, alerté les parents de la victime. Les deux amis étaient partis acheter un halim et c’est en rentrant que l’incident a eu lieu.

Jean Daniel Marie, qui était au volant de la berline, aurait forcé les deux mineurs à monter à bord de la voiture, mais l’un d’eux est parvenu à s’enfuir. Le conducteur a pris l’autoroute pour se diriger vers Port-Louis. Jean Daniel Marie a demandé à son complice de fouiller les poches de l’adolescent qui n’avait rien sur lui. Arrivé à la hauteur d’une station-service, l’étudiant a pu ouvrir la portière et se sauver.

Pendant ce temps c’était l’inquiétude chez les proches du jeune. «J’ai pris la voiture pour aller à sa recherche. Je me suis rendu au poste de police de Terre-Rouge. Mon épouse qui est enceinte s’est mise à pleurer sur l’autoroute. C’était une expérience stressante», raconte le père de 40 ans. «Mon fils a été traumatisé. On aurait pu le tuer. Il avait laissé son portable à la maison et n’avait pris que Rs 50 pour s’acheter du halim.»

Relâchés

Après leur interrogatoire par la police de Terre-Rouge, les suspects ont été relâchés sur parole. Ils ont expliqué qu’ils plaisantaient. Ils se sont présentés au poste de police le lendemain et ont été traduits devant la justice. Ils ont retrouvé la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 5 000 chacun.

Jean Daniel Marie n’est pas un inconnu des enquêteurs. Il a déjà été arrêté dans le passé et est soupçonné d’avoir commis un vol à l’âge de 17 ans avec une bande d’individus à la gare de Goodlands. Le suspect, qui ne possède pas de permis, conduisait la voiture de son frère le jour de l’enlèvement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires