JIOI 2019-Elvis Antoine ravive les beaux souvenirs: «Si je marque, Maurice gagne sa première médaille d’or…»

Avec le soutien de
Elvis Antoine a offert la victoire à l’équipe mauricienne aux Jeux des îles de 1985.

Elvis Antoine a offert la victoire à l’équipe mauricienne aux Jeux des îles de 1985.

«J’avais 20 ans quand j’ai goûté à ma première sélection en équipe nationale. Là, j’ai côtoyé beaucoup de joueurs chevronnés comme Rajesh, Perdreau, Quéland, Théodore, Théo, Decotter, Jackson, Achille, Sarjoo, Saoud, de Maroussem, et beaucoup d’autres.

Mais l’équipe type était composée de Désiré, dans les buts, Gopinath, Sarjoo, Théodore et moi en défense, Jackson, Quéland et un joueur dont j’ai oublié le nom au milieu, et John, Rajesh et Théo à l’avant.

Nous avions effectué un stage d’un mois en Allemagne. Il y avait cette envie de gagner, un esprit d’équipe et une solidarité exemplaires. Notre motto était la chanson Life is life avant chaque match.

Et le jour-J est arrivé. C’est ma première expérience avec la sélection nationale. Je dispute mon premier match contre les Seychelles. Nous nous imposons, 3-1. C’est le délire au stade. Les routes sont bondées. Elles sont prises d’assaut par les fans venus vous accueillir. Ils lancent des bouteilles de bière dans notre bus. En arrivant au Village à l’école Saint Enfant de Jésus à Rose-Hill, il y avait tellement de monde qu’on ne pouvait même pas circuler.

Nous nous retrouvons face à Madagascar pour notre deuxième match. Il y a environ 20 000 spectateurs présents au Stade George V, peut-être même plus. L’île Maurice est soudée derrière ses joueurs. L’ambiance est sans pareille. C’est du jamais vu. Nous l’emportons une nouvelle fois, 3-1. C’est la première fois que nous éliminons Madagascar. Dans l’autre groupe, il y avait la Réunion, les Maldives et les Comores. C’était une poule très facile comparativement.

Stade en délire

Puis ce sera la grande finale que tout le monde attendait. Maurice rencontre la Réunion devant environ 25 000 personnes. Durant les 10 ou 15 premières minutes, Maurice mène par 2 buts à zéro. Le stade est en délire. C’est du jamais vu. La deuxième mi-temps est entamée. Nous aggravons le score qui passe à 3-0. Et puis la Réunion parvient à renverser la situation. Le score est de 4-4 à la fin du temps réglementaire. Les spectateurs sont dépités, déçus. Nous n’échapperons pas aux tirs au but.

J’ai été choisi pour tirer. Jackson inscrit le premier but pour Maurice, Changoo le deuxième. Si je marque, Maurice gagne sa première médaille d’or. Et je marque ! C’était ma première sélection en équipe nationale, ma première médaille. Quelle émotion après tant de sacrifices, de persévérance ! Tous les clubs de première division unissaient leurs forces au sein de cette sélection : la Fire, les Cadets, la Police. Pour cette médaille fantastique, inoubliable.

Je me souviens encore de la cérémonie de clôture avec la chanson We are the world. The best of the best souvenirs ! Je me souviens aussi de Ricky Wai Choon, de Sheila Seebaluck, de Sultan Beeharry, de Judex Lefou, au 110m haies. Je me souviens des Jaimie’s Idéfix en volley-ball.

Cela fait quatorze ans que j’ai émigré au Canada avec mon épouse Roumila. J’ai deux filles, Tathiana et Areena. C’est avec une grande fierté que je regarde ma médaille d’or et les photos qui ont immortalisé cette ambiance. Les amis qui sont encore là, ceux qui sont partis.»

Palmarès

  • Champion Junior 1982 et 1983 avec la Fire Brigade.
  • Finale de la Coupe de l’Indépendance avec l’équipe senior de la Fire Brigade en 1984.
  • Première sélection en équipe nationale en 1985 sous la direction de feu Mamade Elahee et du coach allemand Helmut Khosmel.
  • Première participation aux Jeux des îles de l’océan Indien en 1985. Maurice remporte sa première médaille d’or.
  • 1987 : débuts avec le Sunrise.
  • Sunrise, champion de Maurice en 1986-1987, 1988-1989, 1989-1990, 1990-1991, 1991-1992, 1994-1995, 1995-1996 et 1996-1997.
  • Plusieurs fois capitaine du Sunrise.
  • Atteint les huitièmes de finale en Coupe d’Afrique des Clubs Champions en 1988.
  • Entraîneur de 2000 à 2003 avec le Faucon Flacq SC. Remporte la Coupe de la République en 2003.
  • Co-sélectionneur de la sélection nationale avec Rajesh Gunesh. Poste occupé jusqu’à mars 2005.
Publicité
Publicité

Les jeux arrivent à grands pas! Ne ratez rien des préparatifs des Jeux des îles de l'océan Indien avec notre dossier spécial ! Retrouvez les dernières nouvelles sportives de la région, des photos et vidéos, ainsi que tout plein d'autres informations ! Alé Moris!

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires