JIOI 2019-Ravi Bhurtun: «Je me souviens toujours de mes coéquipiers se jetant sur moi après ma victoire…»

Avec le soutien de

Il y a le regard du journaliste, celui du spectateur, celui de l’entraîneur, celui de l’administrateur ou encore celui du politique. Tous ont quelque chose à dire sur l’exploit sportif. Mais tous ces regards mis ensemble ne remplaceront pas le regard de l’athlète, celui de l’acteur principal de l’événement. «Si mes Jeux des îles... étaient contés» invite les sportifs mauriciens à parler de CE moment qui fut leur moment et qui restera à jamais gravé dans leur mémoire malgré le passage des ans et le renouvellement du rendez-vous des îles de l’océan Indien. Les sportifs aussi savent se raconter.

«Les Jeux des îles ont été réellement une longue et exceptionnelle expérience pour moi. Je suis fier de faire partie des rares sportifs à avoir représenté Maurice avec succès à cinq différentes éditions. J’ai aussi été le capitaine de la sélection mauricienne à Madagascar en 2007. Malgré le fait que ce soit une épreuve régionale regroupant les îles de l’océan Indien, les Jeux sont considérés comme une compétition importante et ont toujours été un des objectifs principaux du calendrier sportif, l’affaire de tout un peuple. Les JIOI sont les mini-jeux Olympiques de l’océan Indien.

J’étais très jeune à ma participation aux Jeux des îles en 1990 à Madagascar. Nous avons été en mesure d’atteindre la finale après avoir battu La Réunion dans le tournoi par équipe mais nous-nous sommes inclinés en finale face à Madagascar.

J’avais été impacté négativement par les spectateurs. A cette époque, la majorité des pongistes malgaches évoluaient en Europe, plus particulièrement en France. J’étais un des plus jeunes joueurs de la sélection mauricienne de tennis de table.

Nous voulions vraiment faire mieux lors de l’édition suivante afin d’enlever l’or. Nous avons réalisé que nous ne pouvions continuer à nous entraîner dans les mêmes conditions si nous voulions atteindre cet objectif. De ce fait, le ministère de la Jeunesse et des Sports nous envoya en France. Nous nous sommes entraînés dans deux centres d’entraînement de haut niveau: deux ans à Bordeaux et un an à Lille.

Un des moments les plus mémorables demeure les Jeux de La Réunion en août 1998. C’est la première fois que Maurice était en me- sure de battre Madagascar en finale d’une compétition par équipe. Je me souviens toujours de mes coéquipiers se jetant sur moi après ma victoire dans la dernière rencontre sur le numéro un malgache et ce après avoir pris le meilleur du numéro deux malgache.

A cette époque, les sets se concluaient à 21 points. Je me souviens toujours de cette dernière rencontre de la finale disputée au meilleur de trois manches. J’avais remporté le premier set et je menais dans le deuxième, 19-11. Je pensais que la victoire était assurée et je me suis relâché. L’équipe de Maurice criait victoire aussi mais le numéro un malgache égalisa à un set partout. Le troisième set s’avéra crucial et je parvins à me détacher de nouveau au score pour atteindre 19-11. Cette fois, je suis resté concentré. Finalement, je pus remporter les deux derniers points et offrir l’or à Maurice. Toute la délégation fut très heureuse. Je me sentais fier, mais surtout soulagé, d’avoir pu atteindre un de mes objectifs majeurs après tant d’années d’entraînement.

J’ai raté la médaille d’or en finale du simple hommes aux Seychelles et à La Réunion. Je crois toujours que j’étais en mesure de remporter ces deux finales. J’ai perdu à chaque fois face à des joueurs que j’avais battus dans la compétition par équipe mais, qu’à cela ne tienne, je suis satisfait de mes réalisations aux Jeux des îles. J’étais présent sur le podium dans pratiquement tous les tournois en 1993 et 1998, remportant l’or, l’argent et le bronze.

Préparer les Jeux des îles en qualité de joueur n’est pas chose facile. La préparation physique devrait débuter des mois, voire des années, avant l’échéance. L’aspect mental est d’une importance capitale également. Si nous voulons remporter l’or aux JIOI, nous devons consacrer énormément de temps à l’entraînement.

L’entraînement et la préparation pour les JIOI m’ont aidé, également, à faire encore mieux dans d’autres compétitions internationales, car il y a moins de pression et de stress.

Quand j’entends parler de rassemblements d’athlètes, camps d’entraînement et préparations en prévision des Jeux des îles, cela me rappelle les différents pays participants, les adversaires, les coéquipiers, les encadrants que j’ai connus durant cette longue aventure. Et j’ai envie de prendre ma raquette et de commencer à m’entraîner de façon à vivre une nouvelle fois cette émotion exceptionnelle que l’on ressent quand on remporte une médaille pour son pays.»

Palmarès complet

Membre de l’équipe nationale de tennis de table de 1986 à 2007

A représenté Maurice à plusieurs compétitions internationales majeures dont les championnats du monde, les Jeux du Commonwealth, les Jeux de la Francophonie, les Jeux d’Afrique, les championnats d’Afrique, l’ITTF Pro-Tours et cinq éditions des Jeux des îles de l’océan Indien.

 Décroche une bourse sport-études du ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Coopération française et poursuit un entraînement de haut niveau à Bordeaux et Lille de 1991 à 1994.

A participé à plusieurs camps d’entraînement, formations d’entraîneur et ateliers de travail consacrés au tennis de table à Maurice, en Chine, en Tunisie, en Egypte, en Malaisie et en France.

 A remporté le Mauritius Sports Council Award dans la catégorie sport d’équipe en 1998.

Membre du système de reconnaissance étatique des athlètes de haut niveau.

 Sur le plan international

 Double médaille d’or en simple hommes et double hommes aux championnats d’Afrique du Sud Open en 1993 et 1997 (Pretoria et Cape Town).

 Médaille d’or en simple hommes aux championnats du Natal Open (Durban, 1993).

 Vainqueur du Tournoi International de Bordeaux – Tableau classe 25 (1993).

Médaille de bronze aux Jeux d’Afrique (équipe) – Zimbabwe – 1995.

Médaille d’argent aux championnats d’Afrique (équipe) – Kenya – 1996.

Médaille d’or en simple hommes et dans le tournoi par équipes aux championnats d’Afrique de l’Est, du Centre et du Sud (1997).

Médaille d’or dans le tournoi par équipe aux JIOI de 1998.

Médaille d’argent en simple hommes aux JIOI des Seychelles (1993) et de La Réunion (1998).

Médaille de bronze aux championnats d’Afrique (équipe) – Maurice – 1998.

Médaille de bronze aux championnats d’Afrique (équipe) – Maurice 2004.

Champion de Maurice (simple hommes) en 2006.

Palmarès relatif aux jeux des îles

A représenté Maurice à cinq différentes éditions des JIOI :

1990, Madagascar : médaille d’argent par équipe.

1993, Seychelles : médaille d’argent en simple hommes, par équipe et en double hommes. Médaille de bronze en double mixte.

1998, Réunion : médaille d’or par équipe. Médaille d’argent en simple hommes. Médaille de bronze en double hommes.

2003, Maurice : médaille d’or par équipe.

2007, Madagascar : médaille d’argent par équipe.

Publicité
Publicité

Les jeux arrivent à grands pas! Ne ratez rien des préparatifs des Jeux des îles de l'océan Indien avec notre dossier spécial ! Retrouvez les dernières nouvelles sportives de la région, des photos et vidéos, ainsi que tout plein d'autres informations ! Alé Moris!

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x