Streaming en ligne: les facteurs à considérer avant de choisir une plateforme SVOD

Avec le soutien de
La télévision n’est plus la même avec les plateformes de streaming de vidéos comme Netflix, Prime Vidéo, Showmax.

La télévision n’est plus la même avec les plateformes de streaming de vidéos comme Netflix, Prime Vidéo, Showmax.

La télévision n’est plus la même avec les plateformes de streaming de vidéos comme Netflix, Prime Vidéo, Showmax. Et bientôt Disney+ viendra enrichir les offres déjà présentes. Entre les différentes plateformes, comme faire son choix ? Suivez le guide.

Présentation

Netflix, Prime Video, OCS GO sont les plateformes de streaming vidéo en ligne. Ces plateformes sont la concurrence des chaînes satellitaires. L’avantage qu’ont ces services, c’est qu’ils sont accessibles partout, que ce soit sur smartphone, tablette, ordinateur portable, SmartTV ou box internet.

La plus populaire c’est Netflix, qui est passée de la location de DVD à une plateforme de streaming. Avec près de 140 millions d’abonnés, la plateforme est présente partout sauf dans les pays où Netflix est banni.

Prime Video est le service de streaming d’Amazon. Amazon est connu pour vendre des DVD et le passage de ses titres au numérique a reçu l’effet escompté avec ses contenus exclusifs et ses accords avec HBO ont aussi renforcé son image de marque.

Tandis qu’OCS est le service streaming d’Orange avec ses chaînes IP TV et ses contenus avec les films et séries également. C’est réservé aux abonnés de ses chaînes.

À noter qu’il y a d’autres services de vidéo à la demande propres au pays ou à la région tels Hulu, Filmotv, entre autres.

Accessibilité géographique

Les services SVOD sont limités de par leurs positionnements géographiques. À titre d’exemple, Maurice est rattaché à la zone Afrique pour Netflix. Pour Prime Video, il n’y a pas d’indication, mais les catalogues varient d’une zone à une autre, surtout au sujet des contenus aux États-Unis. En effet, par zone, c’est le distributeur qui est choisi. Toutefois, certaines Virtual Private Network (VPN), soit un outil pour flouter sa présence géographique, sont bloquées. Le but est d’avoir accès à des contenus de toutes les parties du monde. Sauf que Netflix et Prime Video font des mises à jour régulières pour bloquer ces VPN.

Droits d’auteurs

Les droits d’auteurs. C’est ce qui change la donne et rend la compétition saine. Les utilisateurs l’auront compris: les droits TV, les droits de diffusion et aussi les droits des diffuseurs ont un certain poids pour choisir sa plateforme de vidéo à la demande. Les séries et les films sont frappés par des droits et les services comme Netflix, Prime Video et Hulu se battent pour avoir l’exclusivité ou se partager les droits. Il y a aussi des droits par zone géographique, qui sont un frein pour Netflix notamment. Les séries comme Game of Thrones sont distribuées par HBO. C’est OCS qui détient les droits et diffuse les épisodes sur ses chaînes. Il y a même l’intégralité des saisons précédentes sur sa plateforme OCS Go.

La série Lucifer en est à sa quatrième saison déjà. La série s’est achevée à la troisième saison, vu que la chaîne Fox a décidé d’annuler la production. Toutefois, Netflix, qui avait déjà proposé trois saisons, va offrir une quatrième saison à ses nombreux fans.

Les séries de l’univers Marvel, soit DareDevil, Luke Cage, Jessica Jones et The Punisher, ont eu des sorts différents. Avec le 20th Century Fox, qui rejoint Disney, il y aura des développements dans le Marvel Cinematic Universe (MCU).

Les produits originaux

Netflix en a fait sa marque de fabrique. Les séries sont commandées ou sont achetées à travers le monde, comme les films pour adolescents, les documentaires, les stand-ups, les séries étrangères venus du Brésil, du Mexique et de France. Ce sont ces contenus qui donnent un aspect premium. Il y a aussi des contenus diffusés à la télévision aux États-Unis uniquement, qui sont disponibles juste après.

Prime Video propose également la même chose avec ses contenus originaux comme Tom Clancy, Sneaky Pete et Patriot. Ce sont des séries produites exclusivement pour Amazon.

Compatibilité

Netflix et Amazon Prime sont disponibles en applications pour le mobile, la tablette, l’ordinateur portable et le Smart TV. Les deux concurrents proposent aussi la fonction offline viewing, qui permet aux utilisateurs d’avoir leurs programmes hors des couvertures réseaux.

Prix

Les prix varient selon la qualité d’image et aussi le nombre d’écrans disponibles. Netflix propose un abonnement basique de 7,99 dollars avec un écran. Avec deux écrans, il faut payer 9,99 par mois. Le forfait premium propose jusqu’à quatre appareils avec l’Ultra Haute Définition (UHD). Lors de l’abonnement, le premier mois est gratuit. Prime Video est disponible à 5,99 dollars et dans d’autres pays, il est à 8,99 dollars et 12,99 dollars.

Disney+: ce que Walt Disney propose pour son nouveau service streaming

Le rachat de 20th Century Fox par Disney a redistribué les cartes des droits sur les contenus multimédias. Les princesses et super-héros Disney s’apprêtent à se lancer dans une nouvelle aventure. Surtout à devenir un concurrent de Netflix. Tous les accords liant Netflix à l’univers Marvel disparaissent petit à petit. C’est la raison pour laquelle de nombreuses séries ne seront pas reconduites pour une nouvelle saison.

La plateforme Disney+ fera ses débuts, très attendus, en novembre aux États-Unis, avant un lancement progressif dans d’autres régions du monde, à 6,99 dollars par mois. Le tarif pour accéder à tous les classiques Disney, les films Star Wars ou les derniers blockbusters des héros Marvel, coûte deux dollars de plus sur l’abonnement de base, soit à 8,99 dollars.

Au menu aussi sur Disney+, les dessins animés de Pixar, les documentaires de la chaîne National Geographic ou encore des programmes venant de la Fox, dont Disney vient de racheter une bonne partie, comme la célèbre série animée Les Simpsons où l’intégralité sera proposée. La maison mère de Mickey a aussi promis des programmes exclusifs pour attirer les téléspectateurs.

En proposant du contenu pour les enfants et les parents, Disney+ table sur 60 à 90 millions d’abonnés d’ici cinq ans mais certains analystes pensent qu’il pourrait bien à terme dépasser les 140 millions d’abonnés de Netflix.

Autre conséquence de l’arrivée de Disney+, la disparition possible à terme de ses programmes des plateformes concurrentes. En 2017, les dirigeants de Disney avaient déjà prévenu qu’ils mettraient fin à leur partenariat de distribution avec Netflix pour la diffusion de leurs nouvelles productions à partir de 2019.

Ainsi, il n’y aura pas de pub sur ses contenus. Toutefois, il faudra aussi proposer de nouveaux contenus. Le seul hic, les nouveaux films vont sortir sur grand écran, puis en DVD ou BluRay.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires