Les médecins n’auraient pas décelé le cancer de son fils de 18 ans

Avec le soutien de
Le collégien a passé trois mois à l’hôpital Victoria.Le collégien a passé trois mois à l’hôpital Victoria.

Le collégien a passé trois mois à l’hôpital Victoria.  

Kevin Reddi, un habitant de Beau-Bassin âgé de 40 ans, cherche des réponses sur la mort de son fils décédé l’année dernière. Le jeune de 18 ans avait subi une intervention chirurgicale suite à une crise d’appendicite et des douleurs au ventre. Quelques mois plus tard, il décède d’un cancer de l’estomac. 

Depuis, son père soupçonne qu’il y a eu négligence médicale car, allègue-t-il, le médecin qui suivait son fils n’aurait pas détecté le cancer. Kevin Reddi a frappé à plusieurs portes pour connaître la vérité.

Tout commence le 19 août 2017. Après une journée sportive au collège, Ryan Reddi rentre chez lui en se tordant de douleurs. Son oncle l’emmène à l’hôpital Victoria, à Candos, où un médecin lui explique qu’il a eu une rupture de l’appendice et qu’il faudra qu’il subisse une intervention. Il passe les trois mois qui suivent à l’hôpital. Pendant son séjour, ses médecins traitants informent ses proches qu’il faudra qu’il subisse une autre intervention. «Les médecins avaient parlé à ma fille aînée et lui ont demandé son autorisation pour l’opération», explique Kevin Reddi.

À son retour à la maison, le jeune homme n’aura pas une vie normale. Il doit porter une poche de colostomie. «On avait remarqué que la plaie autour de la poche ne se cicatrisait pas. Je l’ai emmené à l’hôpital Victoria, mais les médecins m’ont dit que la cicatrisation prendrait du temps. Au fil du temps, mon fils s’affaiblissait de plus en plus. Fin décembre 2017, je l’ai reconduit à l’hôpital et le médecin n’a rien trouvé d’anormal», explique le père. Rempli de doutes, ce père de trois enfants ramène son fils à la maison. Le 5 janvier 2018, il décide d’emmener le jeune homme à l’hôpital Jeetoo, à Port-Louis, pour un autre examen de santé. «Le médecin de garde m’a dit que l’état de santé de mon fils était sérieux et qu’il fallait l’hospitaliser. Il lui a fait des tests sanguins et une biopsie. Le lendemain, le médecin m’a informé que mon fils avait un cancer de l’estomac.»

Ryan Reddi est resté à l’hôpital jusqu’à ce qu’il rende l’âme, un mois plus tard. Son père ne cesse de se demander si la maladie de son fils avait été détectée plus tôt, est-ce que le jeune homme aurait pu être sauvé. Ce drame a bouleversé toute sa famille et ses proches. Au ministère de la Santé, on indique qu’aucune plainte n’a été enregistrée. D’où la requête faite à Kevin Reddi de réclamer l’ouverture d’une enquête.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires